AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

✨ Le bottin des avatars est a jour ! N'oubliez pas de vous y rendre
une fois que votre fiche sera validee ~
✨ Privilegiez la race des humains mais aussi les personnages speciaux
qui n'attendent qu'a etre joues ! Bon jeu a vous !

Partagez | 
 

 ... there is a fox that is walking on water...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alina
avatar

Afficher infos
Messages : 2
Age : 13
Localisation : humm... sur ma chaise
Humeur : désolé, pas d'idéé pour ça :33

Feuille de personnage
Vie:
0/0  (0/0)
lv/LV: 1
Inventaire:

MessageSujet: ... there is a fox that is walking on water...   Jeu 25 Jan - 18:09



Alina
« Keep holding on when my brain's tiking like a bomb »


Carte d'identité

Nom(s) : c'est quoi un nom ?
Prénom(s) :Alina
Surnom(s) : Lili, Ali, miaouNinja, ce que vous voulez quoi...

Sexe : femelle
Race : hybride
Âge : 16ans en age d'humain

Mode : neutre
Métier : vendeuse d’accessoires
Occupation : elle créer des petits accessoires de tête (eh..)et quelques fois des vêtement japonais

Particularité(s) : une toute petite renarde !
Armes : son parapluie repliable dans sa forme humanoïde

Inventaire : un petit sac avec tout ce qu'elle a besoin dedans, un parapluie style ombrelle japonaise repliable, un foulard qui sert de obi et de ...foulard quoi! Et un ensemble d'accessoire pour sa petite tête.

Pouvoirs et capacités POUVOIRS : Magie de l'eau : Alina peut contrôler l'eau comme elle le souhaite, elle peut aussi changer la forme de l'eau à sa guise. Elle peut s'en servir pour attaquer, en lançant pleins de jet d'eau sur l'adversaire à une très grande vitesse. Elle peut aussi l'utiliser pour faire barrage d'une vague, pour se protéger ou alors tout simplement éloigner l’ennemi. Ali peut aussi l'utiliser pour se tenir sur celle-ci. Je m'explique. Ali peut être sur une vague par exemple et surfer sans la planche de surf. L'eau qu'elle contrôle devient alors dure au contact. Mais le problème, c'est que plus la masse d'eau qu'elle contrôle est importante plus elle a de difficultés pour la contrôler jusqu'à même laisser tomber toute la masse d'un seul coup si celle-ci est vraiment trop vaste. Si cela arrive, Ali devra prendre un petit temps de repos pour ensuite reprendre le contrôle de l'eau. Elle peut aussi invoquer une certaine masse d'eau liquide, assez grande pour se protéger en cas extrême. Suite à cette invocation, elle s’évanouira quelques minutes ayant perdu toute son énergie. Le petit laps de temps entre son pouvoir de dernier recours et son évanouissement lui laisse le temps de se mettre à l’abri.
Changer la température de l'eau contrôlée : Ali est capable de changer la température de l'eau. Elle peut la faire passer dans tout les stades de transformations, liquide, solide, et gazeuse. Elle peut donc faire de la neige, de la glace compactée, des vagues, de la pluie, de la grêle et enfin de la vapeur d'eau arrivant maximum a un petit nuage. Alina peut aussi faire quelques variantes des formes de l'eau en ajoutant des substances, comme par exemple des bulles. Pareil que pour le pouvoir précédant, si la masse de l'eau contrôlée est trop importante elle aura alors des difficultés à la manipuler, jusqu'à même tout laisser tomber.
Métamorphose : Alina possède une deuxième forme humanoïde. Qu'elle n'utilise que très rarement, et ne la montre qu'a des personnes avec qui elle a totalement confiance. Cette forme ne lui sert qu'à lui facilité la prise d'objets qu'elle est incapable de faire en renarde et marcher plus vite. Dans cette forme, elle sera incapable de maîtriser l'eau. Son ouïe et son odorat sont moins puissant dans cette forme. Malheureusement plus elle enchaîne les transformations rapide, plus elle a de chance d'avoir une écrasante migraine lui empêchant de faire quoi que ce soit sur une assez longue durée.

CAPACITÉS AUTRES : marcher à la façon des bipèdes (appris par elle même): comme dis dans le titre, Ali est capable de marcher environs une minute sur ses pattes arrières, sans compter qu'elle tomberas de tout son long. C'est souvent la cause de sa chute.

« disparaître » et « réapparaître » (racial): Alina est capable de changer la morphologie de ses organes, de ses muscles et de tout son corps pour les rendre totalement invisible. Cela est presque comme un automatisme. Elle peut le faire n'importe où et n'importe quand. Mais invisible ne veut pas dire invincible, on peut la blesser physiquement même si on ne la voie pas. on peut toujours lui envoyer de la peinture et on verra où elle se trouve. Mais elle ne trouve pas cette capacité super intéressante, elle fait en sorte de ne pas l'utiliser tout le temps. Elle ne l'utilise la plupart du temps que quand elle en a vraiment besoin.

Ronronnement (racial): comme dit dans le titre, Alina peut ronronner. Elle peut le faire consciemment et inconsciemment. Elle ronronne principalement que de satisfaction.

PhysiqueQuand Alina est dans sa forme de renard, elle fait à peut près la taille d'un chat adulte. Sa musculature est semblable à celle des renard. Elle est toute noire avec des tâches d'une douce couleur bleu cyan sur le dos, il y a des rayures comme les tigres de couleur turquoise par dessus. Tout cet ensemble se trouve sur le bout des pattes, la queue, la tête et les oreilles.  Sur le bout de la queue, des oreilles et de ses pattes se trouvent des points bleu mer. Ses yeux sont également d'un bleu céruléen. Elle possède un pelage très touffu et ébouriffé.

Dans sa deuxième forme, elle ressemble approximativement à une humaine. Elle a une peau avec des teintes bleues très claires. Alina gagne des cheveux long d'un joli noir. Elle possède toujours ses oreilles et sa queue de renard. Elle n'a que trois doigts par pieds et par main car elle ne possède dans sa première forme que trois pitits doigts par mimines. Alina a aussi gardé la morphologie de ses pattes arrière, c'est à dire que sa « plante de pied » serais allongée. Et si un humain voulait essayer de marcher comme elle, il marcherait sur la pointe des pieds. Ali possède exactement les même yeux d'une forme à l'autre. Ce qui est le plus flagrant, c'est qu'elle possède des grosses marques de bleu sur le long de sa colonne vertébrale qui s’illumine au moment de la transformation. Elle est plutôt mince et petite, environ 1m49. Elle porte un kimono modifié noir et bleu turquoise. Sur le kimono se trouve des formes géométriques régulières.
Caractère Alina est une personne très optimiste, qui n'hésite plus à faire de nouvelles rencontres. Mais elle reste tout de même très sensible et peu tomber dans des phases de cruelles dépressions si plus rien ne va bien dans ça vie. Elle adore faire des blagues en se rendant invisible à ses proches. Elle essaye d'être le plus souvent franche, elle fait attention à tout ce qu'elle dit pour ne pas blesser. Envers les personnes qui lui font du mal à elle et à toutes les personnes qu'elle aime, elle devient alors froide, hostile, et veut essayer de tout faire pour rendre la vie de cette personne un enfer. et surtout, elle va bien montrer à cette personne qu'elle ne l''aime pas. Sinon, Alina est très expressive. Elle fait constamment toute sorte de mimique et grimace pour exprimer ce qu'elle ressent. Mais il ne faut pas oublier que notre renarde est tête en l'air, vous pouvez par exemple lui demander de faire quelque chose le matin et l'après midi elle l'aura déjà oublié.

Biographie Sommaire :

-Prologue

-Chapitre 1: les premières rencontres

-Chapitre 2: l'inattendus

-Chapitre 3: sentier de découverte

-Chapitre 4: parade

-Chapitre 5: rétablissement

-Epilogue



PROLOGUE
Vous souvenez vous de vos premiers souvenirs ? Peut-être vous remémorez-vous en train de jouer avec vos jouets ou alors regardiez vous des images dans un gros livre ? Ou bien regardiez vous dehors, envieux d'explorer ? Quel était le premier souvenir de Alina ? Waterfall, l'eau turquoise illuminant son petit visage, les roseaux et les herbes turquoise sur le sol noir. Sa mère monstre qui lui chantonnait une chanson.  Elle ne se souvenait que de quelques brides de souvenir comme par exemple juste une image ou un son particulier, le seul souvenir animé qu'elle se souvenait de sa petite enfance était qu'elle voyait sa mère « disparaître » et « réapparaître ». En fait elle était juste en train d'utiliser son pouvoir. Elle pouvait changer la constitution de ses cellules pour les rendre invisibles. La mère d'Ali lui ressemblait beaucoup, elle faisait la taille d'un berger allemand adulte, contrairement à sa fille ses tâches de couleurs étaient d'un rouge éclatant. Ses poils étaient lisses et très doux. La mère monstre était d'origine d'Hotland, d'où la couleur des tâches. Espérant plus de tranquillité, elle déménagea à Waterfall pour s'occuper plus sereinement de sa fille avec son mari humain. Malheureusement, Alina ne connut jamais son père, sa maman lui disait souvent qu'il était l'homme le plus doux qu'elle a rencontré de sa vie. La maman monstre disait qu'elle l'avait rencontré après que la barrière soit brisée et qu'il était mort dans le grand cataclysme. Elle ne lui en parla plus par la suite, trop dépressive par cette perte pour parler de cet homme qu'elle aimait tant. Rien qu'en y pensant, cela la faisait souffrir. Alina était démoralisée, touchée par l'énorme tristesse de sa maman monstre. Elle aimerait tant rencontrer son père, espérant qu'il soit toujours vivant. Suite à ce commencement de deuil commença une relation très proche entre la mère monstre et la fille hybride, elles se comprenaient sans même parler à présent. Leur complicité grandissait de jour en jour...

CHAPITRE 1 : LES PREMIÈRES RENCONTRES
Alina arriva a l'école avec les connaissances de « base » comme disait sa mère, savoir bien se tenir, ne pas embêter les autres, dire « s'il vous plaît » et « merci » etc... aussi savoir un peu l'histoire de l’Humanité et des Monstres, la grande catastrophe, l'assassinat d'Asgore, Asriel qui a hérité du trône aidé de sa mère, un génocidaire de haut niveau de LOVE qui commet des crimes dans l'underground. Cela la terrifiait un peu l'idée que quelqu'un puisse prendre la vie à quelqu'un d'autre. Elle arriva à l'école la boule au ventre, avec tout ce qui se passait actuellement. De plus, elle ne comprenait pas tout et cela la tétanisait encore plus. Elle entra dans l'enceinte du bâtiment. Et vit une foule d'élèves qui chahutaient, chantaient et parlaient non loin de là. Sa maman lui fit un gros câlin et un bisou sur le front avant de l’inciter à entrer. Ali fit enfin quelques petits pas, après une longue contemplation du bâtiment. Alina avait catégoriquement refusé que sa mère l'accompagne dans l'école, elle voulait faire bonne impression dès le début.  L'établissement était assez grand pour accueillir tout ces enfants. Elle voyait déjà quelques groupes se former par-ci par-là dans la cour de récréation. Ils avaient visiblement une première récré le matin, avant d'aller travailler.

« -Mon cœur ?
Alina reconnaissait cette voie. Elle se retourna et contempla le visage de sa maman monstre, très inquiète de laisser sa fille partir sans elle.
-Maman ! arrête de m'appeler comme ça !
-n'oublie pas ton goûté ma chérie.
-oui maman. C'est bien du marbré ?
-oui ! Avec les fleurs d'échos que tu adores. Je l'ai mis dans une poche, que j'ai mise dans la première poche de ton sac.
-ooouuuaaaiiis !! ça va être trop bon !! merci maman ! Dit-elle avec enthousiasme.
Elle se retourna a nouveau vers la cours de récré. Elle regarda cette fois les fenêtres. Pour essayer de différencier les salles. Elle commença à s’inquiéter. Elle ne savait pas dans quelle classe elle était.
-maman ?
-oui ma chérie ?
-tu sais où je dois aller ?
-ah ? Regarde la porte par ici. »

Elle lui montra du bout de la patte une porte en bois de pin qui se trouvait sur un mur recouvert des peintures des élèves. Un travail d'art plastique sûrement. Au dessus de la porte se trouvait une plaque où était marqué le nombre 2. vu le nombre de portes qui se trouvaient dans cette cours, Ali en déduit que c'était pour se repérer. Alina refit une tournée de câlins et de bisous et partit poser son petit sac devant la salle numéro 2. Ali regarda la grille d'entrée où se trouvait sa mère. Elle lui faisait de grands signes d'au revoir. La petite fille voyait dans son expression que cela lui faisait mal au cœur de laisser sa fille ''seule''. La maman monstre partait lentement en traînant les pattes. Alina resta un moment plantée là, un peu perdue. La fillette aperçut un petit groupe de monstres. Elle pris son courage a deux pattes et partit ensuite vers eux. Visiblement ils étaient trois garçons et deux filles.

Le monstre qui lui faisait dos était une sorte de petite souris d'une douce couleur rouge. Il avait de grandes oreilles, elles étaient jaune crème à l'intérieur. Il portait une énorme écharpe qui recouvrait tout son corps et un bonnet rayé jaune et orange, on ne pouvait voir que sa tête. En dessous de son écharpe se trouvaient une petite queue de la même couleur que de son petit corps, et deux petites jambes qui tenaient tout le reste.
A côté de lui se trouvait une petite sirène d'un joli vert. Elle était assez grande comparé au petit souriceau. On pouvait voir quelques petites écailles par-ci par-là sur tout son corps. Elle possédait de magnifiques cheveux courts, qui commençaient bleu turquoise et finissaient en dégradé violet. Sur le haut de sa tête, se trouvait une sorte d'antenne qui avait le bout qui faisait de la lumière. Derrière son visage se trouvait une petite nageoire. Deux piques bleu mer sortaient de son dos.
La deuxième fille était une biche marron rose avec des grandes cornes et des sabots rose foncé. Sur ces mêmes cornes se trouvaient des petits sapins verts, deux par cornes. Elle avait des tâches rose foncé sur son dos . Elle possédait aussi deux petites oreilles perchées sur le haut de sa tête. Ce qui était le plus remarquable, c'est qu'elle vit, que la bouche de cette dernière était comme celle des insectes. Cela devait être embêtant pour manger, pensa Ali.
Juste a côté de cette magnifique biche se trouvait un petit volcan orangé, qui possédait de toutes petites pattes. Il sautillait de joie. Le petit volcan laissait s'échapper des petits nuages de fumé de son cratère ; qui se trouvait sur le haut de sa tête.
Le dernier enfant de la bande était un petit chien blanc, avec des poils tout touffus. Comme Ali, ce chien possédait des petits coussinets sous chaque patte. Il se tenait sur ses pattes arrières, ce qui était plutôt étonnant pour un quadrupède de réussir cet exploit. Il portait un gros gilet bleu clair et une casquette. Il semblait tout excité.
Ali s'approcha donc de ces cinq monstres. Arrivé à leurs portée, ils se retournèrent vers elle.

« -euuh, salut !
- c'est toi la nouvelle ? Dit le petit chien blanc
-je crois bien que c'est elle car je ne l'ai pas vu avant. Répondit la petite biche
-...oui c'est moi. Je m'appelle Alina et vous ? »
Le petit volcan s’avança et dit :
« -moi, c'est James, content d'te rencontrer !
Il avait à peine fini sa phase qu'il se mit a sourire à pleines dents. La sirène s'approcha
-Lya… je suis ravie de te rencontrer…. Dit la belle sirène d'une voie douce.
Et fit un petit sourire de bienvenue mal assuré.
-Aaron ! Bienv'nue ! Dit le chien blanc.
- je m'appelle Léanne, bienvenue a toi ! Dit la p'tite biche. Ah ! Et… le gars timide à côté, il s'appelle Nino.
- s-salut ! Dit le petit souriceau complètement caché par son écharpe.
Alina refit dans sa tête « un tour de table » pour essayer de se remémorer qui est qui.
« -ravie de vous rencontrer ! »

CHAPITRE 2 : L'INATTENDU
l'anniversaire de Lya arrivait à grands pas. Et Alina n'avait plus du tout d'idée de cadeaux. Elle avait beaucoup grandit et mûrit depuis leur rencontre a tous, comme sa mère lui disait : « tu deviens une jeune femme ! ». Alina ne lui achèterait plus de cadeaux type : poupée Bardie, et autres trucs du même genre, cela n'était plus de leurs âges. Elle chercha longtemps une bonne idée… et finalement, elle trouva enfin quelque chose. Elle se souvenait que Lya aimait beaucoup les accessoires de tête comme des barrettes, serre tête, fleurs « d'écho » etc… des choses qui mettraient son visage en valeur. Elle chercha donc, quelque chose qui irait à son amie poisson. Elle s'informa sur les forêts, jungles, mers pour trouver un beau thème. Parmi tous les thèmes qu'elle avait en tête un seul sortit du lot, elle en était sûr, ce thème lui plaira ! Pour le thème de la mer, elle choisit des perles et des coquillages assortis avec des rubans, avec des fausses algues et de fausses myrtilles. Elle pensa à mettre une grosse perle dans une palourde qu'elle allait colorier de façon à la faire briller, puis elle collerait quelques perles et coquillages à cette grosse palourde. Rajoutera des algues et des myrtilles par-ci par-là et ferait un gros nœud derrière avec les rubans. Elle se mit alors à confectionner cet ensemble d’accessoires qui était en rapport au thème choisi. Quand elle eut finalement tout fini, l'anniversaire tant attendu arrivait dans quelques jours. Elle mit l'ensemble dans une petite boite noire décorée à la main qu'elle enveloppa ensuite d'un joli papier cadeau qu'elle avait acheté plus tôt.
Le jour J arriva enfin. Comme à son habitude. Ali partait en avance pour être sûre de ne pas se perdre à l'aller. Ali se remémorait les événements qui se passaient actuellement, non pas seulement ce qui arrivait à tout l'Underground mais aussi ce qu'il se passait dans leurs amitiés à tous. Ils s'étaient d'ailleurs beaucoup rapprochés depuis le temps. Ils étaient limite devenus inséparables. Ali avait bien appris à tous les connaître. James était très confiant et gentil, il faisait beaucoup d'humour, et voulait aider les gens qui lui sont chers par tous les moyens possibles, même des fois peut-être trop… il disait parfois des choses qui pouvaient blesser les autres, il ne s'en rendait pas compte. Mais heureusement cela n'arrivait pas souvent, et ses amis lui pardonnaient vite. Et fonce parfois dans le tas sans réfléchir.
Lya était très sociable et généreuse. On disait souvent qu'elle avait le cœur sur la main. Elle accueillait toujours les nouveaux les bras ouverts, mais avait souvent du mal pour se présenter. Ce qui la gênait un peu c'est qu'elle était trop sensible, mais pas susceptible pour autant. Nino quand a lui il était très affectueux et protecteur, et surtout il considérait ses amis comme des frères et sœurs. C'est souvent à lui qu'on se confiait le plus, il était souvent de bon conseil. Par contre il ne parlait pas beaucoup, mais on arrivait à le comprendre avec le temps sans pour autant communiquer verbalement. Il avait aussi du mal à dire les choses, il n'avait pas assez confiance en lui pour ça. Léanne était très énergique, aimable et adroite. Elle était juste parfois assez sanguine quand on l'énervait sur une longue durée. Elle essayait souvent de trouver une solution qui plairait à tout le monde pour ne blesser personne. Pour Aaron, il était très amical et audacieux, et faisait parfois le comique pour amuser la bande avec James, ils faisaient toujours les quatre-cents coups ensemble. Il est très sportif, et énergique quand il le faut.
Depuis le temps, Alina leur avait dit qu'elle n'était ni un monstre, ni un humain, mais le mixe des deux espèces. Donc hybride. Ces amis n'auraient jamais imaginé qu'elle était ainsi, il n'y avait aucun indice en apparence pour le savoir. Heureusement ils ne changèrent pas malgré la nouvelle, ils étaient même fiers d'avoir quelqu'un d'une race différente dans leurs connaissances.

Alina arriva enfin devant la maison de son amie, portant le cadeau. Parfaitement à l'heure. Elle se mit devant la porte et toqua quatre coups. Quelques secondes plus tard, Lya ouvrit.

« -Oh ! Salut !Dit la petit sirène en souriant.
-salut !
- Vas-y rentre ! Aaron est déjà arrivé. »
Ali entra alors dans le chalet de Lya.  La maison était chaleureuse, avec une belle lumière tamisée. Les couleurs étaient harmonieuses et se situaient au bon endroit dans la pièce. La maison était agencée de beaux meubles qui ne prenaient pas trop de place, juste l’essentiel. Sur la gauche de la salle se trouvait une porte menant à la cuisine, et sur le côté droit se situait un couloir menant aux chambres.
Ali posa le cadeau sur la table du salon à côté de celui de Aaron. Elle vit d'ailleurs celui-ci qui parlait à la petite sœur de Lya. Elle s'approcha du chien blanc.

« -je vais voir si les autres arrivent ! Dit la sirène.
-bonne chance ! Ils doivent être encore pommés. Répondit le chien blanc.
-ouais, bonne chance ! Dirent la petite sœur de Lya et Alina. »
Lya referma la porte derrière elle. On pouvait l'entendre crier le nom des ses compagnons. les bruits s'estompèrent. Ali supposa qu'elle partait les chercher plus loin que prévu.
« -… Bon, moi je vais dans ma chambre. Je vous laisse ! »
dit la mini sirène d'une voie aiguë avant de faire un clin d’œil à Alina, qu'elle seule pouvait voir. Ses poils se hérissèrent. Ali savait très bien ce que la p'tite shyrene voulait dire. Elle baissa alors la tête et se mit à rougir. Elle ne dit plus rien.

« -c'est quoi ton cadeau pour Lya ? »
Alina sursauta, son petit cœur s'emballa. Pas préparée à ce qu'IL lui parle aussi vite. Cette fois, c'est limite si elle ressemblait à Naruto. Soudain, elle se sentit bizarre. Comme si, son âme bouillonnait, changeait. Elle se sentait en quelques sortes, en danger. Comme si son physique changeait de forme, d'apparence. Sa vision se troubla. Ali se sentit tomber et attirer vers tous les endroits en même temps, mais ne bougea pas. Elle sentait les forces qui l’aimantaient. Mais tout revient aussitôt à la normale. Plus aucun sentiment et émotions étranges. Comme si toutes ces émotions n'avaient jamais existé.

« -ALINA?! 
c'était la voie de Aaron. Elle eut un ton d'une horrible terreur. Il se précipita vers là où se trouvait Alina. Mais se cogna dans quelque chose d’inexistant, d'invisible.  Ils tombèrent tous les deux à la renverse. Le chien blanc était complètement perdu. Ils ne comprirent pas du tout ce qui venait de se passer.
-Alina ?! Tu-tu es là ?!
-ou-oui ?
-mais, je … je te vois pas ! T'es où ?!
-chuis là.
Dit-elle, elle ne comprit pas pourquoi il ne la voyait pas. Elle tendit alors sa patte, et toucha l'épaule de Aaron.
-qu-QUOI ?!
- je suis là… dit-elle, d'une intonation désespérée. Ali regarda ses pattes. Elle ne les vit pas.

***

Plus tard, après ce petit inconvénient. Alina apprit a « réapparaître » et à « disparaître » sans tous ces sentiments étranges qu'elle a ressentit la première fois. Elle arrivait à le faire de plus en plus souvent et de plus en plus facilement. Cela devenait presque aussi facile qu'un automatisme comme par exemple respirer. Elle l'utilisait pour faire des farces et des blagues, mais aussi pour se cacher. Ce qui était bizarre c'est que cela n'était pas de la magie, qu'à sa connaissance, seule sa famille en était capable. Elle n'avait jamais vu quelqu'un auparavant possédant cette capacité à part sa mère.

CHAPITRE 3 : SENTIER DE DÉCOUVERTE
le temps passait…. Alina eu ses 14 ans. Elle eu appris beaucoup de choses, et découvert beaucoup aussi en elle-même. Elle avait pris beaucoup de confiance également. Alina avait aussi apprit à changer de forme et prendre une silhouette humanoïde, avec quelques restes des attributs de renards. Comme Ali adorait l'ancienne culture japonaise, elle s'était confectionné un kimono, aidé de sa mère. Ali a reçu en cadeau, un foulard qui lui servait en Obi (grosse ceinture pour kimono ) dans sa forme humanoïde, et d'écharpe/foulard dans sa forme de renard. Sa première transformation était laborieuse, elle ne savait pas comment retourner à la normale. Mais au bout de quelques heures d'intense réflexion, elle trouva le moyen de revenir normalement. Elle perdit ensuite toute son énergie, et dut se reposer une demi journée pour tout récupérer. Elle s’entraîna pour essayer de bien maîtriser cette technique.

Le moment venait de choisir quel métier elle ferait plus tard. Alina voulait absolument aider les autres. Elle réfléchit alors aux carrières qui sont utiles à la population de l'Underground. Elle pensait d'abord à faire partie de la garde royale, cela était une mauvaise idée, elle ne savait pas se battre. Le médical, elle ne pourrait pas non plus. Elle n'avait aucune idée de ce qu'elle pourrait faire.

***

La cloche sonna, la première récréation venait de commencer. Les élèves sortirent de leurs salles et allèrent jouer dans des coins différents. Alina sortit et alla à leur point de ralliement, l'arbre avec les branches qui tombaient, d'après les dictionnaires des humains l'arbre était un saule pleureur. Comme les branches de l'arbre étaient plus basses, on pouvait se cacher sous l'arbre et se faire chatouiller le visage avec les petites feuilles. Alina s'assit alors contre le tronc de l'arbre. Elle regarda autour d'elle, à travers les branches du saule, la renarde voyait des monstres parler non loin. Ils avaient l'air assez joyeux. Elle vit ensuite Léanne accourir.
« -les autres vont arriver. Mais pour le moment, ils parlent à la prof.
-tu sais de quoi ils lui parlent ?
-humm, nan. Peut-être à propos de l'autre jour. Tu sais quand James a donné son devoir maison de math à la prof de français.
-ah oui ! C'est vrai !
-et bah je crois qu'il veut s'excuser.
-c'est bien de s'excuser maintenant, ça montre qu'il n'est pas malhonnête.
-hmm. Du coup, je pense que les autres ils sont restés avec lui.
Quelques feuilles tombaient, et s'envolaient dans la petite brise. Elles tuèrent le temps à regarder les feuilles volantes. Ils prenaient visiblement plus de temps que prévus. Deux des monstres qu'elle avait vu plus tôt se retournèrent et vinrent. Ali se disait que ça sentait les embrouilles. La première était un slime violet foncé, qui dégoulinait. Elle possédait deux yeux avec le (blanc des yeux) jaunâtre et l'iris d'une jolie couleur améthyste sur son visage et un sur chaque main. Mais, elle possédait aussi quatre bras, donc en tout six œils. Elle avait une forme humanoïde. Le slime possédait deux cornes, des sabots, un museau et deux oreilles de bouc. Elle était plus grande que Ali et Léanne.  Elle se retourna vers le second, et lui adressa quelques mots qu'Ali et Léanne ne purent entendre. Celui-ci était comme une sorte de chat. Il se dressait debout. Son corps était d'un crème avec un léger ton marron. Ses bras et sa tête flottaient, ils ne se touchaient pas. Mais étaient commandé et bougeaient ensemble. On pouvait par exemple passer sa main entre un bras et le corps et nous ne sentirions rien. Le haut de ses épaules était petit comparé aux avant bras et de ses grosses pattes, elles faisaient trois fois la largeur de l'épaule. Quatre grosses griffes noires sortaient directement de ses pattes. Ce qui était étrange c'est qu'il ne possédait pas de réel visage, mais portait un masque qui bougeait selon ses émotions. C'était comme si le masque faisait parti de lui. Mais il n'ouvrait pas sa bouche pour parler, le son de sa voie sortait d'on ne sait où. Ensuite, il y avait une émanation vaporeuse bleu foncée qui sortait d'un trou en haut de son crâne. Il lui répondit alors, les deux amies ne purent toujours pas entendre ce qu'ils se disaient. Ces deux là n'était pas le type de personne à qui ils adresseraient la parole. Leur groupe était plutôt étrange, on ne pouvait jamais savoir ce qu'ils allaient faire. Ils peuvent très bien changer de camps sans aucune raison valable. Donc Ali et sa clique se méfiaient de ce petit monde. Mais ça allait, ils étaient plutôt sympas sinon. Les deux étrangers s'introduisirent dans les branchages de l'arbre, et essayèrent d'écarter les branches et les feuilles comme ils le pouvaient. Les deux jeunes monstres arrivèrent enfin devant Alina et Léanne. La jeune slime ouvra la bouche pour parler et découvrit deux langues cramoisie de serpent.
« -ugh ! Pourquoi vous vous mettez là pour parler ? C'est tellement chiant d'y aller ! Elle soupira.
Bref ! Chuis pas venue pour ça ! Alina. Moi et Alexiss, on voulait savoir si tu les faisais encore ?
-mais de quoi tu parles ?
-bah ! Du chapeau de Lya ! Tu en fais d'autre ? Dit Alexiss.
- euuh… Oui ? V-vous en voulez ?
-Ouais ! Dit Alexiss
-Ce serait cool de ta part ! Répondit la jeune slime.
-mais vous n'en voulez pas de différents ? Par exemple sur le thème de Hotland ?
-bah, au pire fait comme tu veux ! Répondit Alexiss
-euh… ouais.
-Après y'avait une autre chose que je voulais vous demander. C'est un sondage pour savoir quel métier vous ferez plus tard, je vais le demander à tout ceux qui sont dans la même division que nous. C'est un travail que mon prof principal m'a demandé de faire.
-ouais, et moi j'aide Margot. Pour qu'elle ait moins de choses à faire.
-pfff… j'en peux plus de faire le tour de la cours tout le temps… BREF. Margot sortit alors un carnet et un crayon d'elle même. Le liquide violet s'extirpa des objets et repartit vers Margot. Alina fit un petit geste de recul, surprise. La slime s'empara alors du cahier.
-t'inquiète. Je vais pas te bouffer. Dit alors la slime, d'un air moqueur et mielleux.
-donc ! Léanne, tu veux être quoi ?
-épicière.
-d'acc' !
On pouvait alors la voir écrire quelque chose sur son cahier. Ensuite elle se dirigea vers Alina.
-et toi ?
-euuuh… je pensais euuh… répondit Alina. Elle ne savait pas encore vraiment ce qu'elle voudrait faire dans la vie. Elle prit alors des mots au hasard, dans son cerveau et les sortit sans réfléchir comme elle le faisait si bien.
-hum… créatrice d'accessoires.
-'kay. Merci ! »
c'était à ce moment là qu'elle comprit ce qu'elle venait de dire. Quoi que, au final ce n'était pas une si mauvaise idée.

CHAPITRE 4 : PARADE
Alina était allongée sur un coussin à faux poil tout doux, sa mère elle, lisait un livre. L'après-midi était plutôt calme. Les deux accessoires de Alexiss et de Margot attendaient à côté d'Alina. Elle les avait finis quelques minutes plus tôt. On pouvait entendre les bruits flous de l’extérieur, mais rien d’inquiétant.
« DRIINNG DRIINNG » c'était le cellphon de sa mère. Elle entendit d'ailleurs celle-ci qui arrivait a toute allure vers le petit mobile, laissant tomber sur la table basse son ouvrage. Elle décrocha.
- « allo ?
-bon-bonjour, je suis Nino. Un ami de Alina… est-ce que je peux lui parler ?
-bonjour Nino. Oui bien-sur ! Je te la passe. Elle se dirigea alors vers sa fille et lui donna le combiné. Alina le rattrapa entre ses deux petites pattes et plaqua le cellphone contre son oreille.
-allo ?
-salut Alina. C'est Nino.
-salut toi, ça va ?
-ouais ! Chuis avec James.
-SALUT ! Dit le petit volcan en fond. Alina entendait sa puissante voie brouillée au cause du cellphone. Nino avait sûrement mit le haut parleur.
-coucou James ! Donc, pourquoi vous appelez ?
-ah ! Euh … en fait on regarde des films d'horreur sur undernet…
-t'es sûr que tu vas pouvoir endurer ça ?
-oui, oui ! Chuis déterminé à y arriver cette fois !
-cool alors !
-et on pensait que… vu que tu habites pas loin… tu pourrais venir avec nous…
-bah… je sais pas. Faut que je demande. Mais je pense que ce sera bon, comme il est pas trop tard.
-COOL ALORS ! Répondit James.
Alina baissa le combiné et le posa presque sur le coussin sur lequel elle se trouvait. Elle leva la tête et chercha des yeux sa mère dans la salle. Sa maman repérée, elle commença :
-mamaan ?
Sa mère se tourna vers sa fille, perplexe.
-oui ma chérie ?
-est-ce que je peux aller chez Nino ?
La maman monstre jeta un œil à l'horloge et demanda :
-tu as fait tes devoirs ?
-oui, je me suis même avancée !
-d'accord. Tu peux y aller. Mais ne revient pas trop tard ! Maximum dix-huit heure.
-merci maman !
Elle plaqua à nouveau le cellphon contre son oreille et poursuivit joyeusement :
-oui c'est bon ! Je peux venir !
-ouais ! On t'attend alors.
-à toute !
-à tout-a l'heure ! »
elle sauta de son coussin et s'approcha de sa mère. Et se frotta dans le pelage tout doux, en signe d'au revoir et échappa un léger ron-ron. Elle arriva dans l'entrée, prit son foulard, l'attacha comme elle pu et sortit.
Alina marchait le long d'un petit champs de fleurs d'échos et entendait des fois leurs paroles. Cet endroit la rendait toujours bizarre. Mais en tout cas, elle trouvait que ce lieu avait un côté apaisant. Sur sa gauche se trouvait une rivière d'eau turquoise, qui coulait tranquillement dans le sens inverse du chemin d'Alina. Elle trouvait vraiment l'eau magnifique, avec tout ces reflets de couleurs bleu et la lumière qui en émanait ; elle trouvait tout cet ensemble splendide. Elle entendit quelques bruissements rapides dans les fleurs. Elle s’arrêta et essaya de localiser selon les bruits où se trouvait la chose qui les émettait. Les bruissements devinrent de plus en plus bruyants. Subitement, quelque chose lui fonça dessus, à une vitesse fulgurante. Elle n'eut pas le temps de voir ce que c'était ni à quoi cela ressemblait.  Ali eut à peine compris ce qu'il se passait qu'elle fut projeté en arrière. Le choc était horrible, elle s'était pris tout le poids de la chose dans les côtes, son corps avait ensuite heurté un rocher de plein fouet. Elle était sonnée à cause de la dureté de la roche, et de la compression de sa tête contre le matériau. Tout vibrait et résonnait dans son crâne. Elle commença à se relever, ses membres tremblaient. ce fut à ce moment qu'elle reçut un autre énorme coup sur le crâne, entre les deux oreilles exactement. Ali s'écrasa sous le choc de l'arme. Cette fois elle en était sûre, elle se faisait agresser. La panique l'envahit. Elle savait qu'au point où elle était, elle ne pouvait pas se défendre. Et cela l'affolait encore plus. Elle implorait n'importe quoi de l'aider, par tous les moyens. Au moins la protéger. Elle voyait son âme se détériorer au fur et à mesure des coups incessants de l'adversaire. Elle ferma les yeux. Elle était presque assommée. Elle entendit l'eau s'agiter. Le bruit se rapprocha et l'entourait. Les coups cessèrent. Elle se demanda quand est-ce qu'il allait lui donner le coup de grâce. Mais plus aucun coup ne vint. Elle ouvrit alors difficilement les yeux. Elle eut d'abord une vision trouble, elle ne voyait que du turquoise fluo partout. Ensuite elle voyait des formes bouger par-ci par-là. Et enfin, reprit petit à petit sa vision normale. Elle vit un rond d'eau qui l'entourait, la protégeait de son assaillant. Elle voyait d'ailleurs celui-ci en dehors de la boule d'eau. Il ressemblait à un monstre humanoïde tout blanc, possédait d'énormes piques sur le dos et derrière sa tête. Ce monstre possédait trois grand yeux perçant. Il possédait des cicatrices effrayantes sur les bras, le ventre et les jambes. Il avait aussi des énormes griffes noire qui tenaient une matraque. Ce monstre avait un air délabré, on aurait presque dit que sa peau pourrissait. Il baissa la tête brusquement vers sa victime. Lui lança un regard remplit de haine et de rage, puis partit dans un mouvement reptilien. Alina ne connaissait pas ce monstre, et ne savait ce qu'il lui voulait. Peut-être voulait-il la vider de son énergie pour ensuite l'enlever ? Ou tout simplement faire souffrir la première personne qu'il croiserait ? Elle ne savait pas et ne voulut pas savoir. Elle se cala contre le rocher pour reprendre doucement de l'énergie. Étrangement, l'eau continuait de faire des gestes majestueux autour d'elle. Elle resta un moment là, sans bouger. Puis quand ses membres arrêtèrent de trembler, elle s'assit toujours en appuie sur ce gros caillou. Elle commença à se poser des questions. Pourquoi le monstre avait-il fuit ? Il pouvait très bien passer à travers l'eau et continuer de la battre. Pourquoi l'eau et pas autre chose l'avait protégé ? Comment la rivière a-t-elle fait pour bouger de cette façon ? Elle réfléchit un moment à tout ça mais ne trouva pas de réponse correcte. Elle essaya de marcher à peu près correctement. Ali avait l'impression que ses pattes étaient devenues du plomb, mais réussit tout de même à faire quelques pas ; et s'assit à nouveau. Elle se posa cette fois une question dépourvue de toute logique. Et si c'était elle qui avait fait bouger l'eau ? Au début, la renarde se trouvait complètement stupide. Mais cela répondrait aux questions précédentes. Elle essaya de faire bouger l'eau en ordonnant à une partie de sa bulle de se déplacer sur sa droite. Il n'y eu au commencement qu'un petit mouvement. Puis déterminée à réussir, elle réessaya plusieurs fois jusqu'à y être arrivé. Elle décida ensuite de faire bouger toute la boule. Elle s'imagina devenir l'eau qu'elle contrôle. Bouger librement dans l'air, comme si elle nageait. Et étrangement, Alina arriva mieux à faire avancer l'eau comme elle le souhaitait. Elle fit bouger l'eau à droite, à gauche, au haut, en bas, en rond. Elle arrivait progressivement à la bouger. Soudain, elle se rappela l'heure limite de sortie. Elle ne savait pas du tout quelle heure il était et combien de temps elle a souffert dehors. Elle laissa tomber toute l'eau contrôlée. Et partit difficilement vers chez elle. Alina avait l'air pitoyable, elle avait des petits morceaux d'oreilles arrachés, un coquart, une patte enflée, des énormes bosses sur le dos et la tète, des touffes de poils arrachés, des bleus et des écorchures partout. Plus elle avançait, plus la fatigue la gagnait. Quand elle franchit le seuil de la porte, elle s'écroula. Ferma les yeux. Et ne vit pas se qu'il se passait par la suite, elle entendait juste des mouvements affolés autour d'elle.

CHAPITRE 5 : RETABLISSEMENT
Alina était dans un lit d'hôpital. Ses blessures étaient presque rétablies. Elle pouvait marcher normalement mais avait encore quelques restes de douleurs. Les recherches sur « Le cas Alina » avançaient doucement. « Le cas Alina » est le plan que sa mère était en train d’élaborer pour ne pas que sa fille croise de nouveau ce monstre. Ses amis et sa familles lui rendaient visite souvent, pour ne pas qu'elle se sente seule. Elle avait recommencé à étudier, mais cette fois à distance. Elle et sa mère avaient trop peur qu'elle se fasse agresser de nouveau. Le fugitif s'en prenait à sa famille depuis des décennies, pour un conflit qu'avaient commencé les ancêtres des deux espèces. La maman monstre pensait qu'ils avaient enfin fait une trêve, mais c'était visiblement l'inverse. Par la suite, Ali a eu le temps de parler à sa mère de son nouveau pouvoir. Sa mère toujours inquiète, voulait qu'elle se repose et que elle ne fasse rien de « dangereux ». Mais Alina savait très bien qu'elle pouvait le faire n'importe quand, et que cela ne la fatiguera pas. Récemment Ali avait trouvé une façon de créer de l'eau juste par la force de sa volonté. Mais cela lui drainait énormément d'énergie, à chaque fois qu'elle le faisait Alina s'évanouissait
Quand Alina était seule elle écoutait de la musique « techno » comme les humains l'appelaient. Elle adorait ce style de musique. Ça l'aidait à passer le temps, vu qu'elle ne pouvait pas s'occuper d'elle même avec ses pattes. Cela la déstressait, lui faisait ressentir des sentiments différents selon la musique. Ça la faisait voyager dans un autre monde.

EPILOGUE
Beaucoup de choses étaient arrivées. L’agresseur s'était volatilisé, plus aucun signe de vie. Cela faisait plusieurs mois que « Le cas Alina » était mis en place. Ali le manœuvrait avec brio. Le plan consistait à toujours avoir de l'eau à proximité et d'être constamment sur ses gardes si Ali était toute seule, et puis elle empreintait le cellphone de sa mère au cas où. Alina continuait ses études, cette fois concentrée sur l'art et design. Dans un de ses projet temporaires de classe, elle devait chercher des informations sur des personnes importantes de L'Histoire. Sa professeur de français proposa plusieurs personnages. Malheureusement pour elle, ils avaient tous été pris sauf un seul : Le Roi Asgore. Elle n'eut alors d'autres choix que de faire des recherches sur ce roi qu'elle connaissait si peu. Au début, elle pensait qu'il était un souverain cruel qui pouvait tuer les humains sans difficultés, collecter leurs âmes et enfin assouvir sa soif de vengeance envers l'humanitée. Mais au fur et à mesure qu'elle avançait dans ses recherches, elle apprit plus à propos de ses actes et de son amour pour le peuple, qu'il faisait toujours passer les besoins de l'Underground avant les siens, que tout le monde l'adorait, qu'il n'hésitait pas à inviter ses sujets pour prendre le thé… et aussi comment il a été tué. D'après les sources, ce serait un humain ressemblant fortement à Frisk. L'humain qui avait sympathisé avec tous les monstres, et qu'il avait complètement disparus après cet incident. Elle réfléchit longtemps à propos de ça. Elle se disait que c'était impossible pour un humain de LV1 de pouvoir tuer un monstre aussi puissant qu'Asgore. Elle avait aussi lu quelque part que l'humain en question était toujours dans la nature, et que personne ne l'avait vu ensuite. Plusieurs personnes sur l'Undernet l’accusait de meurtres au couteau, sans pour autant donner de preuves de cela. En tout cas, elle était certaine que l'assassin d'Asgore ne pouvait pas être Frisk. Ses recherches l'avait menée à deux conclusions : qu'elle essaierait de trouver qui avait commis cet horrible meurtre. Et aussi de plus s'informer sur ce qui se passait autours d'elle, les actualités du jour, se renseigner sur l'Histoire des trois grandes races et aussi sur le grand accident qui est arrivé un peu avant que Asgore meurt( je sais que ce n'est pas le bon temps mais je ne sais pas le conjuguer, on peut m'aider?). [en cours, je promet que je finis le chapitre et que après je n'écris plus rien ^^']

Derrière l'écran

Qui es-tu ? : ze suis une pitite fille de 13/et demis qui écris et dessine beaucooouuuuppppp
Comment as-tu découvert le forum ? : je cherchais un forum RP de undertale et je suis tombée sur celui-ci
Comment trouves-tu le forum ?WAW ! MAGNIFIQUE MA CHERIE~
As-tu lu le règlement ? : hum ? Je met entre balises code ?
Pourquoi as-tu choisi ce personnage ? : je l'aime bien :), et puis… c'est moi qui l'ai créer donc bon x)
Si vous venez à disparaître du forum, que devrions nous faire de votre pauvre personnage ? : baaahhh, effacez le. Mais c'est pas normal que je disparaisse sans donner aucune nouvelle, si cela arrive malgré tout, je ferai de mon mieux pour réapparaître comme par magie ! Et de vous signaler tout problèmes
Autre chose d'intelligent à nous dire (ou pas) : patate :33

Code de Suzukihotaru pour TUH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

... there is a fox that is walking on water...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I'm walking away ... ▬ Doryan
» The Walking Dead
» THE WALKING DEAD RPG
» The Walking Dead
» The Walking Dead
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Undertale Heart :: Arrivée dans ce monde :: Présentations-