AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

✨ Le bottin des avatars est a jour ! N'oubliez pas de vous y rendre
une fois que votre fiche sera validee ~
✨ Privilegiez la race des humains mais aussi les personnages speciaux
qui n'attendent qu'a etre joues ! Bon jeu a vous !

Partagez | 
 

 La bonne, la brute, le (pseudo) truand et... (pv : Zéphyre, Amerlyllian et invité mystère !)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jenae Dranc
Modératroce ~ Ex membre de la garde royale.
avatar

Modératroce ~ Ex membre de la garde royale.
Afficher infos
Messages : 84
Localisation : Toujours là où on a besoin de moi !
Humeur : sérieuse...

Feuille de personnage
Vie:
11/14  (11/14)
lv/LV: 3
Inventaire:

MessageSujet: La bonne, la brute, le (pseudo) truand et... (pv : Zéphyre, Amerlyllian et invité mystère !)   Lun 3 Juil - 19:43
Jenae passa sa matinée à Hotland, principalement au Lava village là où elle vivait. Avec le temps, la guerrière avait appris à connaître la plupart de ses habitants et avait noué des relations plus ou moins cordiales avec eux. Cependant, il restait une véritable épreuve pour elle, et cela, malgré les nombreuses années de voisinage, les monstres de Hotland n’étaient pas les êtres les plus accueillants des souterrains, leur aversion pour les humains lui causait bien des soucis. Si en temps normal Jenae faisait en sorte d’empêcher tout débordement entre les deux races, mais elle ne pouvait avoir son œil sur chaque recoin de cette région, hélas les malheurs étaient inévitables.

Cette situation était plus que problématique pour elle, beaucoup la voyaient comme une raciste extrémiste, mais lorsqu’elle intervenait en faveur d’un humain, on la considérait comme une traîtresse, cela lui avait tout simplement agir sans chercher un quelconque signe de reconnaissance ou d’approbation chez ses pairs, mais seulement selon ses objectifs, la puissance et sauvé les siens, humains et hybrides y compris.

C’était dans cet état d’esprit qu’elle patrouillait seule dans Hotland et Snowdin, Hotland durant la matinée, car la présence de membre de la garde royal y était moins accrue à cette heure-là. Non seulement, elle palliait au manque de ses anciens collègues, de plus elle faisait toujours en sorte d’éviter tout contact avec eux. Entre anciens collègues, avec qui les rapports étaient ambigus et petits nouveaux avec lesquels elle devait se retenir de ne pas leur rappeler leur place, la garde ne faisait plus partie de sa famille, et cela, depuis longtemps, même avec ses deux mentors les contacts avaient été rompue.

Par la suite, elle se rendait à Snowdin, en empruntant la barque du Riverman, sur le temps du midi, heure ou l’unité canine traînait généralement au Grillby’s (comme à toute heure en vérité). Elle en profitait pour surveiller calmement le village tout déjeunant tranquillement, par moment, elle se rendait à l’arbre de son enfance, là où elle jouait avec ses amis d’enfance, Maviah, Enric et… le traître n’avait lui en aucun le droit à un quelconque hommage.

Mais aujourd’hui, elle n’y était pas, elle était juste adossée contre l’une des bâtisses du petit village, assez éloigné du bar. Elle regardait les passants et réfléchissait a comment elle passerait le reste de sa journée… Snowdin étant une ville bien plus calme que Hotland, elle était plus d’avis de retourner dans sa région habituelle, bien plus tumultueuse et c’est sûrement ce qu’elle aurait fait si son regard ne s’était pas arrêté un humain bien particulier.

Elle ne connaissait pas son nom, mais le reconnaissait parfaitement, elle en était persuadée… Elle avait trop longtemps traqué ce dément pendant trop d’années pour l’oublier, elle avait déjà quitté la garde depuis un moment à cette époque… sa situation isolée et ses maigres moyens de l’époque l’avaient mis en échec et jamais elle n’avait pu l’attraper. Une vingtaine de meurtres à son actif, certain mis sur le dos de l’assassin d’Asgore, mais Jenae n’avait que trop étudier le mode opératoire de cet homme pour se laisser avoir par une tel facilité déductive, commune à la garde. Ce meurtrier avait ensuite cessé toute activité, au grand désarroi de la guerrière qui n’avait su lui rendre la justice… à sa manière, mais aujourd’hui, elle tenait sa chance.

Sa rage, mêlée à une certaine excitation malsaine empêchèrent son esprit de pleinement raisonner, car cet homme ne pouvait avoir gardé un aspect aussi jeune après une vingtaine d’années, à moins qu’il ait été hybride et non humain, mais Jenae avait déjà sa hache en main et sans un mot, elle envoya de son œil unique son rayon immobilisant sur sa cible.

Elle ignora les cris de peur et de surprise des passants, non seulement face au rayon qui surgissait, mais également au fait de voir une femme de sa posture armée d’une hache tout aussi imposante. Mais son besoin de justice primait sur tout le reste.


The only thing i need is some... excellence point for increase my level of value

La dissidente
Fight the truth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amerlyllian
❄ Sweet Snow Princess ❄
avatar

❄ Sweet Snow Princess ❄
Afficher infos
Messages : 233
Age : 23
Localisation : Ciudad Real, Espagne
Humeur : Changeante~♪

Feuille de personnage
Vie:
33/33  (33/33)
lv/LV: 7
Inventaire:

MessageSujet: Re: La bonne, la brute, le (pseudo) truand et... (pv : Zéphyre, Amerlyllian et invité mystère !)   Mar 4 Juil - 23:16
C’était une journée comme une autre.
Une journée où tu avais encore perdu la notion du temps et de l’espace. Tu avais pratiquement été en pilote automatique toute la matinée, aidant ta tante dans la boutique et faisant des livraisons avant de jouer avec les enfants du village. Tu étais très ailleurs parce que ça faisait plusieurs jours que tu ne dormais pas. Ce n’était pas uniquement à cause du stalker qui t’envoyait des cadavres d’animaux, humains et morceaux de monstres – ou leurs cendres… Chaque fois que tu fermais les yeux, tu voyais une silhouette à la présence étouffante. Tes cauchemars et tes rêves étaient horribles mais celui-ci battait haut la main la plupart de tes songes. Tu le voyais errer, murmurer des atrocités à autrui, tentant de les manipuler. Tu voyais également un homme au visage flou dans ces visions – et ce, de façon récurrente. L’être sombre et intimidant s’y accrochait, tentant ainsi de le posséder et, parfois, l’être de ténèbres se tournait vers toi et te fixait de son faciès dépourvu d’yeux… Tu savais qu’il te fixait, il te glaçait le sang, tu te sentais presque faiblir… Puis, tu rouvrais les yeux ou tu te réveillais en sursaut. Tu ne voulais pas t’endormir tant que tu auras images angoissantes à l’esprit.

Alors que tu étais assise sur la neige, racontant des histoires aux enfants pour les distraire – tout en les illustrant à l’aide de ta maîtrise de la glace – tu sentis cette maudite présence. Par la suite, la situation se dégénéra très vite… Un naga vert aux cheveux blonds se tenait non loin d’une cyclope dont le visage ne t’était pas inconnu venait d’immobiliser l’homme que tu avais vu dans tes visions. Tu sentais les hostilités, elles étaient visibles et percevables… La cyclope comptait attaquer l’inconnu avec sa hache, les gens criaient, les enfant pleuraient, d’autres fuyaient au cas où. Si l’image du naga ne s’était pas déformée par moments, tel le reflet sur une surface d’eau inquiète, tu n’aurais jamais compris que c’était un esprit et tu aurais crié Injustice – deux contre un n’est pas honorable, sauf si notre adversaire est trop fort pour nous. Personne n’osait s’y immiscer mais toi, tu ne pouvais pas laisser ainsi les choses… Tu voulais savoir. Tu voulais savoir qui était cet homme qui ne semblait pas éprouver grande chose, dont l’âme était quasi muette… Et surtout, tu voulais savoir pourquoi ce parasite, cette ombre malveillante, s’accrochait ainsi à lui.

Quand tu te redressas, tu ne voyais qu’une seule façon de calmer le conflit et de détendre les gens… Chanter. Le son véhiculera ton propre calme et chassera l’hostilité grâce à ton empathie. De ce fait, tu entonnas la première mélodie qui traversa son esprit… Une berceuse que tu chantais souvent aux enfants de Snowdin quand ils disaient ne pas avoir sommeil ou qu’ils étaient trop nerveux… Tu percevais un important cocktail d’émotions mais tu tentais d’imposer les tiennes, chasser les mauvaises afin d’instaurer un certain calme et chasser l’agressivité et la peur qui régnaient.


Prudemment, tu t’approchas des ces inconnus, laissant les enfants en retrait – en sécurité. Tu gardais tes distances, les regardant à tours de rôles avec tes grandes prunelles changeantes – actuellement violettes mais assez sombres à cause de ta fatigue.

Je vous en prie… pas de querelles à Snowdin. Quelles qu’elles soient vos raisons, votre race ou votre alignements, tout le monde est le bienvenue chez nous. Je vous prierais de faire preuve du même respect dont nous, habitants de Snowdin, faisons preuve. intervins-tu, d’une voix aussi douce que calme mais, également, sérieuse. Tu esquissas un mince sourire, marquant une courte pause avant de poursuivre, joignant tes mains au niveau de ton ventre comme l’aurait fait une aristocrate :Usez de la parole, s’il vous plaît. L'Existence vous en a fait don pour que vous en usiez à bon scient. Elle est bien plus puissante que vos armes ou vos actes. Sans compter que les villageois n’ont guère de raisons d’être involucrés dans vos conflits, messieurs et madame.



PrésentationLiensRps
❋ Voix normale ❋Thème ❋ Couleur : #cba6de
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azhentia-chronicles.eclipseforo.com/
Zéphyre Barnabé
Humain
avatar

Humain
Afficher infos
Messages : 12
Age : 19

Feuille de personnage
Vie:
45/45  (45/45)
lv/LV: 5
Inventaire:

MessageSujet: Re: La bonne, la brute, le (pseudo) truand et... (pv : Zéphyre, Amerlyllian et invité mystère !)   Mer 5 Juil - 15:45
Je m'étais rendu chez mère pour lui donner de mes nouvelles. Elle m'en demandait souvent s’inquiétant de voir son fils vide comme un gouffre sans fin. C'est vrai que ces dernier temps je suis assez froid avec les gens. Je n'arrive plus a exprimer mes sentiments depuis l'accident. Je n'ai bien sur rien dit pour les murmurent à mère. Elle serait trop inquiète pour moi. Je pris donc la décision de pour l'instant garder cela pour moi jusqu'à ce que cela devienne vraiment un problème. Pour l'instant les voix sont incompréhensible bien que j'arrive a comprendre quelque mots mais sans plus. C'était étrange car la voix me paraissait familière sans savoir dire de qui il s’agissait.  

Je mis une écharpe sous les conseils de mère et sorti de chez elle. Les gens semblaient heureux et vivre en harmonie. Malgré le tableau je restais de marbre devant cela incapable de sentir la moindre chose. Je pris des notes à la volé sur une idée qui me passait dans l'esprit. Une modification a apporter au laser. Je glissa la note dans la poche de ma blouse et regarda une femme qui semblait amuser les enfants. Un sourire se désinna sur mon visage me faisant penser que mes émotions étaient plus étouffer que éteinte. Je passa devant le café saluant en même temps deux trois camarade de mes études en science. Mon corps se figea net sans trop comprendre pourquoi. Une pointe d’inquiétude me gagna et j'entendis les gens prendre peur. Quelque chose arrivait vers moi mais quoi? Un bruit d'acier! Bon sang quelqu'un voulait me tué mais pourquoi et qui? Un fanatique de mon père? Non j'en airais déjà vu un. Bon sang qu'est que j'allais faire je n'arrivais pas a bouger le moindre muscle. Bouge.

Un chant calme et remplit d'émotion se fit entendre touchant même mon âme brisé. C'était comme si on vous caressait le tympan c'était très agréable. Une personne semblait s’approcher de moi ainsi que de la personne qui m'en voulait. Elle tenta de calmer le jeu en demandant de baiser les armes.

"Sombre idiote. La violence est réponse a tout. Finis mon incapable de fils! Tranhce lui la tête que son sang immacule la neige de rouge." L'ombre semblait avoir prit comme cible la garde s'approchant d'elle. Elle posa ce qui se rapprochait de sa tête près de l'oreille de la garde. "Je sens le poids de tes crimes peser sur ton âme. Mais je peux t'apporter plus que tu ne pourrais l'imaginer. Tue-le et avec mon aide tu pourras devenir plus que tout dans ce monde." L'ombre tournait autour du groupe invincible au yeux ordinaire et audible au âme corrompu par le sang verser. Sa voix était difficile a entendre mais on pouvait en discerner le ton gras et sombre de l'entité.

"J'ignore pourquoi vous voulez me tué mais le seul crime que j'ai a me reprocher c'est de m'être défendu contre mon père qui a essayer de me tuer. C'est même possible que vous me confondiez avec et si vous êtes une victime des crimes de mon père j'en suis navré. Je n'ai rien avoir avec mon père. Je ne suis pas un tueur comme lui." "Mensonge! Tu mentes comme tu respires. Tu rêves de tué. Il n'est pas a sauvé ma jolie." L'ombre regardait la femme aux yeux violasse. "Il est déjà condamner!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenae Dranc
Modératroce ~ Ex membre de la garde royale.
avatar

Modératroce ~ Ex membre de la garde royale.
Afficher infos
Messages : 84
Localisation : Toujours là où on a besoin de moi !
Humeur : sérieuse...

Feuille de personnage
Vie:
11/14  (11/14)
lv/LV: 3
Inventaire:

MessageSujet: Re: La bonne, la brute, le (pseudo) truand et... (pv : Zéphyre, Amerlyllian et invité mystère !)   Jeu 6 Juil - 17:48
Tout aurait pu se finir très vite, un coup de hache ou deux et Jenae aurait enfin pu accomplir ce qu’elle n’avait jamais réussi à faire à l’époque, du moins c’est ce qu’elle croyait. L’excitation d’enfin venger une vingtaine de victimes avait prit le pas sur sa raison et elle avait bien failli commettre une grave erreur.

Beaucoup de choses venaient assiéger son esprit, rendant la guerrière quelque peu confuse sur la situation autour d’elle. Il y avait tout d’abord cette femme, une habitante de Snowdin que Jenae avait déjà aperçu par moment lors de ses rounds dans le village, qui s’était mis à chanter. Si en temps normal cet acte aurait été l’un des plus stupides qui soit dans pareille situation, ce chant avait quelque chose… d’apaisant ? La guerrière n’aurait su dire s’il s’agissait là que du seul talent de cette femme où s’il y avait autre chose derrière tout ça, mais pour ainsi cela ne changeait pas grand-chose sur le moment actuel.

Il y avait également cet étrange murmure, c’était tout juste perceptible et seul son instinct lui affirmait qu’il était bien présent. Elle ne comprenait pas ce qu’elle entendait, mais l’effet que cela lui procurait étant nettement contraire à celui du chant de la jeune femme. Il y avait quelque chose… d’excitant. Comme des légères pulsions qui parcouraient son corps, comme de petit vague de chaleur.

Cette sensation était si énigmatique, que Jenae ne réagit pas immédiatement aux paroles de la jeune femme, plaidant pour un recours plus pacifique pour le bien des gens de Snowdin. La guerrière jetait de brefs regards de droite à gauche, comme si elle cherchait d'où provenaient ces incompréhensibles murmures. Très lentement, elle porta son œil unique vers cette femme, la dévisageant de haut en bas.

-Les mots sont plus puissants que ma hache ? Elle regarda sa labris un léger instant avant de porter un regard sévère envers cette insolente avant de légèrement rigoler. C’est sûrement comme cela que l’assassin à tuer Asgore, plaisanta-t-elle avec une cynisme non-caché. Je ne sais pas si c’est de l’audace ou de l’idiotie jeune fille, mais dans d’autre circonstance pouvez-vous seulement imaginer ce qu’il vous serait arrivé ? Comme vous venez de le dire, vous autres habitant de Snowdin, n’êtes pas des guerriers. Quant à vous…

Cette fois-ci, son regard se porta sur celui qu’elle avait immobilisé il y a peu, le sort allait sûrement se dissiper d’un moment à l’autre, mais Jenae s’était suffisamment rapproché pour que cela ne soit plus un problème.

-Vous avez parlé de votre père et je pense qu’il s’agit bien de l’homme auquel je pense… Vous prétendez l’avoir tué ? Loin de moi l’idée de vous en blâmer, bien au contraire, votre père, s’il s’agit bien de lui, était un fou allié qui ne méritait que la mort. Cependant, je ne peux me fier à la parole d’un inconnu, surtout sur un sujet aussi important… Pouvez-vous apporter une quelconque preuve de vos dires ?

Il n’y aurait rien d’étonnant à ce qu’un fils protège son père, aussi horrible, soit-il, elle se devait de rester méfiante, ce n’était pas l’intervention de cette non-violente qui allait changer quoique ce soit.

-Vous pouvez vous retirer comme les autres habitants du village jeune fille, la suite ne vous concerne pas.

La voix de Jenae était ferme, mais pas encore réellement menaçante, elle ne voyait pas de quelconques menaces venant de cette femme qui semblait pouvoir s’effondrer à la moindre égratignure. De plus, s’il est pouvait essayer de regagner un certain calme intérieur en se débarrassant des nuisances sonores autour d’elle, elle serait d’avantage en pleine possession de ses moyens.


The only thing i need is some... excellence point for increase my level of value

La dissidente
Fight the truth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amerlyllian
❄ Sweet Snow Princess ❄
avatar

❄ Sweet Snow Princess ❄
Afficher infos
Messages : 233
Age : 23
Localisation : Ciudad Real, Espagne
Humeur : Changeante~♪

Feuille de personnage
Vie:
33/33  (33/33)
lv/LV: 7
Inventaire:

MessageSujet: Re: La bonne, la brute, le (pseudo) truand et... (pv : Zéphyre, Amerlyllian et invité mystère !)   Dim 9 Juil - 23:29
Ton chant n’avait été que provisoirement utile. Bien que tu étais parvenue à calmer les hostilités, les tensions demeuraient à cause de cette fastidieuse ombre qui murmurait des atrocités aux deux camps. Non. La violence n’est ni sera jamais la réponse à tout, à rien. Cette âme souillée, blessée et pleine de mauvais sentiments… que pouvait-elle éprouver outre de la colère, de l’envie, de la haine et de la soif de sang ? Tirait-elle, ou t-il, plutôt à en croire la voix, une quelconque satisfaction de ce qu’il faisait ou disait ? Il le semblait… Il semblait se plaire à manipuler autrui, d’autant plus si l’on cédait à ses caprices. Tu refusais qu’il y ait un quelconque bain de sang ici, à Snowdin. Et encore moins devant les enfants, devant les villageois. Tu imposais ton calme, même si l’Ombre était puissant, écoutant ce qui était dit, percevant ce qui était éprouvé… Le cocktail d’émotions était à la fois inquiétant et triste.

Tu aurais aimé prendre cet homme à l’âme brisée dans tes bras…
L’âme qui le harcelait semblait être celle de son père qui ne l’estimait en rien.

N’avait-il pas suffisamment de malheurs dans son quotidien comme pour en plus être hanté par le spectre de son géniteur ? Et cette femme, cette ancienne garde royale… Par qui était-elle accompagnée ? Pourquoi s’acharnait-elle, à ce point, à vouloir la tête de l’humain que vous aviez en face ? Quoi qu’il en soit, tu semblais être la seule à vraiment percevoir ces âmes. Tes deux interlocuteurs vivants l’entendaient mais n’avaient pas la moindre idée de ce qui leur tournait autour.

Quand l’ombre s’adressa à toi, tu fronças légèrement les sourcils, lui lançant un regard qui en disait long – d’autant plus que tes yeux prirent une toute autre couleur : du bleu électrique, signe d’inquiétude et mécontentement, à en croire les taches grises qui parsemaient tes iris. Tu lanças le même regard à la cyclope, faisant la moue à défaut de pouvoir garder ton sourire dans une telle situation – pourtant, tu préservais ta sérénité intérieure.

Il n’a pas parlé de son père. C’est le Spectre qui le hante qui tente de vous manipuler, tous les deux mais votre cœur et votre corps ont été souillés par le sang et la violence. C’est pourquoi il a de l’influence sur vous. lanças-tu, te permettant de t’interposer entre les deux camps pour t’imposer.


Tu t’approchas davantage de la cyclope, gardant ta posture. Certes, leur combat ne te concernait pas mais ils t’y avaient immiscée depuis le début, toi et le reste des habitants de Snowin présents à cet instant. Tu te méfiais des deux vivants et de l’Ombre mais tu n’avais pas peur pour autant – juste le Spectre était en mesure de t’intimider, pour l’instant. Ainsi, tu te permis de soutenir le regard du monstre à la hache

Je vous en prie, calmez vous, tous les deux. Non. Les trois. Prenez exemple sur votre accompagnant, ci-présent : M. Naga est calme, lui. Ne m’obligez pas à faire quelque chose que je ne souhaite pas faire… s’il vous plaît. De ce fait, respectez ce territoire et ses habitants ou je me verrais dans l’obligation d’en informer le Roi Asriel pour qu’il prenne des mesures contre vous. Je sais que vous avez un grand sens de la Justice et de l’Excellence, de l’Intégrité. Faites-en preuve, Madame, quel qu’il soit votre alignement.

Tu défendais clairement l’humain génocide mais, également, tu voulais éviter que quiconque ne soit blessé. Tu ne voulais pas de violences en ces lieux, personne ne le voulait à part eux. Elle. Et cette Ombre. Doucement et sans faire de gestes brusques, tu tendis une main vers la cyclope, te permettant d’effleurer son visage de tes mains glacées mais douces. Puisque tu n’avais pas de gants, à l’instant, tu pus partager la vision du Spectre malveillant et du naga blond qui l’accompagnait.

Vous souhaitez certainement tuer cet homme pour des raisons factices. C’est son père que vous recherchez, pas lui. Et son père, ci-présent à ce que j’ai cru comprendre, tente de vous manipuler. Tous les deux. Souhaitez-vous lui faire plaisir et vous laisser faire ? Ou serez juste et forte pour lutter contre son influence ? Si vous vous laissez faire… il aura gagné, il vous aura plié à sa volonté et vous ne pourrez rien contre lui. soufflas-tu, sans détourner le regard.

Ce ne fut qu’après avoir dit ce que tu avais à dire, que tu adressas un tendre sourire à cette femme, baissant ta main sans pour autant rompre le lien psychique que tu avais créé avec elle pour lui permettre de voir ce que les vivants ne pouvaient plus voir. Pivotant partiellement, tu te décalas, laissant le choix à cette femme d’agir comme elle le voudrait… mais tu étais prête à intervenir encore pour éviter tout combat à Snowdin.

L’âme de votre père, si peut-on encore l’appeler de la sorte, est brisée, sir. Tout comme la votre mais ne vous y comparez point, jamais. La sienne a flétri. La votre peut encore être sauvée, bien qu’elle soit frêle. Il y a de l’espoir, pour vous, n’écoutez pas cet Spectre. Et encore, je pense qu’il pourrait aussi être sauvé. Personne n’est définitivement condamné à moins de s’y être résigné et d’avoir perdu tout repère, ambition ou espoir. ajoutas-tu, marquant une courte pause. Je ne vous interromprais pas indéfiniment mais… à défaut de pouvoir vous faire changer d’idées, à tous les trois, je vous prierais de quitter Snowdin sur le champ et de régler vos différends ailleurs.

Rien n'était simple. Rien. Les imprévus et les changements d'avis ont vite-fait lieu.
C'est pourquoi, malgré ton discours et ta confiance apparente, tu t'étais préparée au pire...

HRP:
 



PrésentationLiensRps
❋ Voix normale ❋Thème ❋ Couleur : #cba6de
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azhentia-chronicles.eclipseforo.com/
Zéphyre Barnabé
Humain
avatar

Humain
Afficher infos
Messages : 12
Age : 19

Feuille de personnage
Vie:
45/45  (45/45)
lv/LV: 5
Inventaire:

MessageSujet: Re: La bonne, la brute, le (pseudo) truand et... (pv : Zéphyre, Amerlyllian et invité mystère !)   Sam 15 Juil - 15:18
Mon père? Pourquoi on me parlait de mon père? Je sais que je lui ressemble mais tout de même. Ce que je n'arrivais à comprendre c'est pourquoi cette femme me parlait d'une ombre qui me hante et qui serait mon père. la question mérite réponse. Mais pour l'heure sauver ma vie était ma priorité. Je sentais mes membres commencer à doucement me répondre ce qui m’indiquait que la pétrification perdait en efficacité. Une bonne nouvelle dans cette sombre journée. J’analysai mon adversaire que je pouvais enfin voir en tournant légèrement ma tête. Il s’agissait visiblement d'une garde au vu de son armure et de son arme de service. Bien autant dire qu'en combat singulier je n'allais pas tenir. La calmer était donc ma meilleur solution. Elle voulait une preuve que je n'étais pas mon père. Ma mère me semblait la meilleur solution mais je ne voulais pas qu'elle soit mêler à tout cela.

"Je sur moi j'ai ma pièce d'identiter. Vous pouvez constater par vous même qu'elle n'est pas fausse et que je suis bien Barnabé Zéphyr Junior. Elle est dans ma poche arrière de mon pantalon."

Je n'avais pas meilleur preuve à porter et je voyais mal pourquoi cela ne suffirait pas comme preuve. Sauf si la garde fait preuve de mauvaise fois. "Je me demande si je peux attaquer une âme qui n'a pas de LOVE. Testons pour voir." L'ombre se pencha et entra son poing dans le torse de la jeune femme. Son Bras passant au travers de l'âme de la femme. "Mmmh. Il semblerait que dans mon état actuelle je ne peux que m'en prendre aux personne avec du LOVE. Qui sais une fois avec un corps je pourrais te tué. AHAHAHAHAHAHA!" Son rire avait un côté dément et sans coeur. Elle se tourna vers l'âme de la garde lié à son corps. L'ombre aurait pu essayer mais elle se contenta de titiller celle de son fils qui réagissait. Les fragments bougeaient légèrement  à son toucher. Il les serra et Zéphyr se plit sentant comme si on écrasait son cœur. L'ombre se tint la cage thorasique comme si elle aussi avait senti la douleur.

Zéphyr se dressa légèrement pouvait lentement bouger. "J'ignore ce que mon père vous a fait mais cela devait être important pour vouloir le tué à vue."
L'ambiance était étrangement devenu plus lourde d'un coup. L'ombre disparu et le regard de Zéphyr devint plus ferme. Un écho du passé revint dans le monde des mort. "Il est déjà condamner." Une question trottait dans la tête de Zéphyr de puis le début. Si un rayon a put le figer, peut-t-il figer une autre personne avec un reflet. L'envie devenait forte de répondre à la question. Le risque était grand mais l'envie était aussi grande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Afficher infos

MessageSujet: Re: La bonne, la brute, le (pseudo) truand et... (pv : Zéphyre, Amerlyllian et invité mystère !)   
Revenir en haut Aller en bas
 

La bonne, la brute, le (pseudo) truand et... (pv : Zéphyre, Amerlyllian et invité mystère !)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [18+] La bonne, la brute et le truand
» [Île croissant de lune] le Bon la Brute et le Truand
» Les chevaux, la brute et le truand [PV : Eidren]
» Le mauvais, la brute et le truand ; Ulrich de Sola.
» La Brute et le Truand ( sans le Bon)
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Undertale Heart :: Les souterrains :: Snowdin :: Snowdin-