AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

✨ Le bottin des avatars est a jour ! N'oubliez pas de vous y rendre
une fois que votre fiche sera validee ~
✨ Privilegiez la race des humains mais aussi les personnages speciaux
qui n'attendent qu'a etre joues ! Bon jeu a vous !

Partagez | 
 

 I'll protect the innocent as well as their dreams and hopes ! UNDYNE [TERMINEE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Undyne
~ Chef de la Garde Royale ~
avatar

~ Chef de la Garde Royale ~
Afficher infos
Messages : 22
Localisation : Principalement située entre Waterfall et Snowdin.
Humeur : Déterminée à tous vous protéger.

Feuille de personnage
Vie:
1500/1500  (1500/1500)
lv/LV: Inconnu
Inventaire:

MessageSujet: I'll protect the innocent as well as their dreams and hopes ! UNDYNE [TERMINEE]   Sam 11 Fév - 21:00
UNDYNE

«Everyone is counting on me to protect them !»

IDENTITÉ

 Nom(s) : Inconnu.
Prénom(s) : Undyne.
Surnom(s) : Sushi, Chef, Undy, Poissonator91.
Race : Ondin (homme ou femme poisson gardiens des rivières dotées d'une forte conviction dans leurs rôles de protecteurs et utilisent de la magie).
Age : 85 ans, selon un calcule humain.
Sexe : Féminin.
Talent(s) : En combat: utilise sa force physique que ce soit armé ou à main nues. Elle possède une très grande vigilance, rien ne lui échappe. Elle utilise aussi de la magie d'invocation. Cuisiner et jouer du piano font partie de ses talents hors combat, qu'elle enseigne volontiers à certains monstres ou humains.
Signe(s) particulier(s) : Cache-œil. Borgne. Porte une armure de chevalier en plate noire imposante. 
Armes : Lances bleu-cyan invoquées et son propre corps.
Mode : Neutre.
Métier : Chef, Capitaine et recruteur de la Garde Royale.
Inventaire de départ : Armure de plate noire. Vêtements de ville et cache-oeil.

Pouvoir

Sans conteste, Undyne utilise de la magie.

Même si les armes et armures existent sous des formes physiques, elle préfère matérialiser les siennes grâce à sa magie sous l'apparence de grande lance bleu, seul ou en un certain nombre. Avec ces objets de magie pure, la Capitaine de la Garde est capable de les manipuler à sa guise, ce qui ne serait pas possible avec des armes physiques. Undyne n'hésite pas à les faire sortir du sol, des murs, du plafond, en suspension dans les airs ou tout simplement dans ses mains.

De plus, la Chef de la Garde Royale est doté d'une détermination qui dépasse celle des simple monstre. En effet, les monstres de la race d'Undyne ne sont pas connus pour leurs capacités physiques surmonstreux, mais cette femme-poisson peut par sa simple détermination soulever d'énorme rochets sans problème ou encore survivre à des blessures mortelles qui auraient réduit en poussière n'importe quel monstre. Undyne peut rester à affronter son adversaire longtemps après sa mort, se battant avec vaillance, courage et détermination, jusqu'à ce que sa propre puissance la fasse fondre doucement mais, surement.

Mais tout ce qui est contenu dans ce paragraphe, Undyne l'ignore. Elle connait très bien ses capacités magiques et physiques, mais ignore la puissance de sa propre détermination et de ses conséquences à double tranchant.




Physique


Dans la pénombre offerte par une grande arche de pierre, une ombre massive se déplace, accompagnée par le bruit de divers cliquetis métalliques.

L'eau s'écoulant d'une chute non loin ne perturbe en aucun cas cet inconnu, malgré les éclaboussures d'eau froide.

Pas après pas, silencieusement l'ombre traverse la pénombre humide.

La faible lumière bleutée émanant du haut frappe l'ombre lorsque celle-ci dépasse l'arche, dévoilant une personne de grande taille portant une massive armure de type médiéval visiblement constitué de plate. La couleur noire contraste avec le panache soyeux en queue de chevale rougeoyant sortant à l'arrière du heaume. La forme du casque rappel le visage des monstres et créatures marines par son apparence. La "mâchoire" fait écho avec ceux des poissons carnassiers par de fausses grandes et aiguisées dents pointues. Une crête de métal trône au sommet du heaume peu avant le début du panache rouge, imitant les nageoires de certains animaux marins.

L'inconnu en armure noire s’arrête subitement, regardant de droite à gauche avant de repartir sous l'arche et continu son long chemin vers une sorte de pont en bois bleu foncé.

Peu de temps après, l'inconnu atteint une croisée de chemins. Sans même regarder les panneaux d'indications, l'inconnu en armure poursuit sa route jusqu'à rejoindre une maison en forme de poisson carnassier. En passant devant un mannequin d'entrainement, l'inconnu salut ce dernier avant de pénétrer dans l'étrange maison poisson.

L'inconnu se rapproche d'un miroir, enlevant son heaume.

Le reflet dévoile le visage d'une jeune femme aux écailles bleues. Une longue chevelure rouge est relié en une queue de cheval contraste avec la couleur de sa peau. Une paire de sourcils rougeoyant appuie sur la force de son regard. Elle fixe avec détermination son reflet. Ses yeux asymétriques mettent en valeur l'absence de son œil gauche. Mais son œil valide possède des pupilles noires verticales et une sclère jaune. À la vue de son invalidité oculaire, elle porte un cache œil noir. En observant de plus près, elle n'a pas de nez, ni d'oreilles d'apparences humaines, seulement des espèces de nageoires rouges et bleues remplacent ces dernières sur les côtés de sa tête. Ses lèvres finissent par se détendre en une moue souriante, dévoilant une série de dents jaunes et aiguisées.

Elle dépose son casque et retire avec prudence et précaution son armure, déposant cette dernière sur un rack prévue à cet effet. La femme poisson part dans une autre pièce. De l'eau coulant se fait entendre suivi par des gémissements de confort. Après une bonne trentaine de minute, cette dernière renvient dans ce qui semble être la pièce principale, vêtu différemment.

Même si ses cheveux sont encore attachés, ces derniers semblent plus relâchés. Une longue mèche tombe devant le cache œil touchant un marcel noir. La couleur du haut sans manche, contraste avec celle de son jean bleu. Une simple paire de botte noire couvrent ses pieds.





Mental

Pour qui conque la voyant pour la première fois, les personnes se retrouvent face à deux comportements bien distinct.

Car Undyne peut paraitre froide, déterminée et implacable dans ses actions. Le tout en agissant avec des manières brutes de décoffrage et étrangement, un tempérament inflammable.

La capitaine de la garde royale peut aisément passer pour une simple brute épaisse impulsive qui ne voit pas plus loin que le bout de sa lance.

Grave erreur celui ou celle qui pensera cela d'elle. Car peu de gens savent ce qui ce cache derrière l'assemblage de métaux, de muscle et de poussière, car Undyne cache un grand cœur et même un certain sens de l'honneur: sa force ne sert qu'à protéger les plus faibles, ceux qui restent souriant malgré les coups bas de la vie sans sombrer dans l'obscurité de la peur et de l'ignorance.

Undyne est une femme forte, courageuse et terriblement déterminée. Pour elle, il n'y a qu'une seule bonne façon de faire les choses: savoir faire la part des choses. De ce fait,  l'opinion des autres compte à ses yeux. Même si certains ne  correspondent pas à sa vision du monde, elle les accepte. Mais au fond, cela reste que des avis, des suggestions.

La capitaine de la Garde Royale aime autant enseigner que de d'élargir son horizon de découverte.

En effet, c'est elle qui a appris beaucoup de choses à Timorène et à Papyrus.
Même si personne ne peut nier son esprit compétitif, elle a aussi un côté extrêmement proche de ceux qu'elle considère comme ses amis.
Undyne garde un profond respect à l'Humain, Frisk, qui lui a permis de constater son jugement obscurci par l'ignorance, ainsi qu'au défunt roi Asgore et cela malgré ses erreurs.

La soldat femme-poisson éprouve des sentiments amoureux envers Alphys, la scientifique royale qui avait façonné sa perception de l'histoire et de la culture humaine, avant la chute de l'humain au cœur pur et déterminé.

Enfin, pour conclure:

Qui que vous soyez.
Humain, monstre ou les deux en même temps, petit bandit ou grand ingénieur, si vous donnez, ne serait-ce qu'une bonne raison : le massacre aveugle d'innocents, vous vous attirez les foudres d'une héroïne.
Mais n'oubliez jamais qu'elle sera déterminée à vous faire chuter et même si vous lui êtes supérieur en LOVE, elle avancera fièrement vers la mort.



Histoire

Une jeune enfant poisson marchait dans les souterrains. Seule, elle arpentait tranquillement  les longs chemins qui composaient Waterfall. Soudainement, un cri suivi par des sanglots de détresse vint briser cette tranquillité. L'enfant poisson accourut dans la direction de la voix.

Un petit groupe d'enfants monstres étaient en train d'importuner une sorte de drap blanc doté de parole. Ni une ni deux, elle s'approche du petit groupe et d'une voix puissante elle interpella les autres enfants monstres.


« Hey vous vous croyez où ?»

Les autres se retournèrent visiblement intrigués par celle qui venait de les interrompre.

« On joue ça se voit pas ?

-Va-t’en...à moins que tu veux jouer avec nous aussi ?

- Ah oui, je peux ? un grand sourire s’invita sur les lèvres l’enfant poisson. Une sorte de petite lance bleue se matérialisa dans son dos. Ses sourcils se froncèrent. Les autres maltraitant restèrent immobiles. Hey ben alors, qu'est-ce que vous attendez pour venir "jouer avec moi ?"»

L’un des enfants monstre lança un puissant jet d’eau en comparaison de sa petite taille en direction de son adversaire. L’enfant poisson esquiva l’attaque d’une simplicité ce qui fit reculer deux petits monstres.

« Va falloir faire mieux que ça les gars ! »

En voyant son adversaire encore debout, le petit monstre soupira.

« Tu tiens à protéger cette mauviette ? Pathétique !»

Il regarda la petite fille poisson le cours d’un instant avant de recommencer à l’attaquer. Elle esquiva ses attaques avec un peu plus de mal que la première fois. Sans se laisser abattre, elle se rapprocha de son assaillant, arrivant à son contacte. Les attaques du monstre s’arrêtèrent,  l’allonge de sa lance lui permis de mettre à terre ce petit monstre sans problème.

« Quoi juste un peu d’eau et…c’est tout ? »

Les autres observèrent la fillette poisson, qui se tenait fièrement devant son adversaire vaincu. Elle planta la lance bleue au sol. Ils ramassèrent leur ami avant détallés comme de vulgaire lâche. Elle tendit une main à l’espèce de drap blanc qui continuait de sangloter.

« Hey aller, c’est fini.

-Pourquoi ? Pourquoi tu m’aides ?

L’espèce de drap blanc resta au sol sans bouger.

-Ah la bonne question tiens ! Parce que…j’aime pas quand des monstres se comportent mal, comme ses trouillards !

-Mais…je…

-Hey ! Du nerf mon gars, faut pas se laisser aller !

-Mais… soupirant. Tu penses être aussi forte que tu le prêtant ?

-Oui.

-Mais…comment tu peux le savoir ? Ces enfants son petits et toi aussi ?

Riant aux éclats, elle arracha sa lance du sol et continuant fièrement.

-Je serais même capable d’affronter notre roi !

-V..Vraiment ?

-Yep !

-Alors… La voix du drap blanc changea, prenant celle d’Asgore. Vient donc m’affronter petite.»

Étonnée, elle fixa le drap blanc qui peu à peu prenait la forme du roi Asgore. Elle fronça les sourcils, une lueur de détermination se mit à luire dans ses yeux jaunes.

« Ne laisse pas les ténèbres assaillir ton cœur. Bats-toi avec courage et soit déterminée face aux dangers. »

Un grand trident s’abattit sur elle. Cette dernière esquiva de très peu le coup meurtrier. Reculant elle invoqua d’autres lances bleutées, les envoyant contre son adversaire. Le bruit métallique des lances frappant l’armure du roi envahi l’espace, couvrant les voix. Esquivant et invoqua toujours plus de lance. Plus le combat avançait, plus les traits de l’enfant changèrent, elle grandissait à vue d’œil.
Le roi baissa la tête avant de lever rapidement le bras dans la direction de la petite devant grande. Une sorte de boule rougeoyante sortit de la paume de sa main, venant frapper la femme-poisson en plein dans son œil gauche.


***

Le noir se fait.


***

Un bruit, lointain et répété m'extirpe de mon sommeille. Lentement, les vapeurs du songe se dissipent. J'ouvre mes yeux doucement, frottant ces derniers d'un geste négligé de la main.

«Un rêve ? Asgore…Heu…Mais que… En tournant la tête sur le côté, j'aperçois mon réveil. 6 h 00…Ah…»

Je soupire. L'alarme me fait lâcher un grognement. Agacée par le bruit incessant de l'appareil, je lève le bras avant de l'abaisser. Une lance d'énergie bleue frappe le pauvre réveil de plein fouet. Le bruit s'arrête net. Doucement, je m'extirpe des douces et confortables couvertures afin de m'asseoir sur le bord du lit.

«Ah…mince ! Soupirant en me tenant le front d'une main. ‘Vais encore devoir demander à Alphys de me le réparer…hu hu ça me fera une bonne excuse pour aller la voir après tout. »

Riant bêtement je me lève du lit afin d'aller préparer un petit quelques choses à manger. Le sourire toujours aux lèvres je termine d'engloutir mon petit déjeuner. Les images du mauvais rêve s’effacent peu à peu de mon esprit. Une armure noire et étincelante est entreposée sur un rack prévue à cet effet. Fièrement je regarde un instant dans la direction de cette Protection. Des souvenirs viennent subitement remonter à la surface. Cela a pour effet de déclencher un large mais triste sourire. M’avançant afin d’être en face de l’armure noire, je dépose une main sur le torse de cette dernière.

«Pardonne-moi…j’ai échoué…Mais je continue de garder espoir. Nous ne devons pas abandonner, pas vrai Grand idiot buveur de thé à la fleur dorée ? »

Baissant la tête une fraction de seconde avant de la relever, je vis le reflet de mon visage bleu, souriant, contraster avec la couleur feu de ma longue chevelure en bataille. Silencieusement mais avec un regard déterminé, le jaune de mes yeux intensifie mon expression. Je m’éloigne de l’armure. Traversant rapidement la pièce, allant me laver et me préparer rapidement. Je reviens auprès de l’armure noire. Pièce par pièce, attachant ou ajustant sangle et ceinture je revêts cette lourde tâche qui est la mienne.
Je sentis quelques choses vibrer sur la table avant qu’une sonnerie retentisse.

«OH oui ! Le téléphone ! »

Je me jette sur ce dernier afin de décrocher. La voix de Papyrus, toujours aussi calme et modeste me fit mettre l’appareil loin de mon oreille pour ne pas devenir sourde.  Après la courte discussion je souris en déposant le téléphone.

« AH celui-là…M’appeler juste pour me dire qu’une nouvelle sorte de spaghetti viens de sortir… »

Je ris de cœur joie. Reprenant le heaume en main, je le mets face à mon propre visage.

« Il est temps de sortir. »

Enfilant le casque je quitte mon domicile, allant rejoindre les autres membres de la garde Royale. Les personnes qui croisent ma route ne restent jamais neutres. Certains débordent de joie ou d’un peu trop de zèle. Tandis que d’autre m’ignore, continuant leurs petits trains de vie.
Avant l’incident, avant l’arrivée massive des humains dans les souterrains. Je prenais un peu trop au sérieux mon job, si l’humain n’avait pas été si…innocent, je ferais partie de ses fanatiques aveugles qui ne peuvent que voir le mal en l’humanité.
En passant devant un petit groupe d’enfants hétéroclites, je souris intérieurement. Voir des petites têtes aussi soudés me remplis de joie. Les enfants s’agitent devant moi, parlant entre eux.

« WOUAh ! Regardez ! Regardez ! C’est Undyne ! Wouaah !

Amusée je reste devant eux, les observant sans dire un mot.

-Oh Oh elle nous regarde !

-Hey ! Tu vas patrouiller ?

-Euuh…euh…On ne devrait pas la déranger…

Si seulement les autres monstres et humains puissent comprendre notre point de vue...Ah ! Les gens s’entredéchirent sans penser aux conséquences. Mais ces enfants, eux,  restent heureux et optimistes. Un léger pincement serre mon cœur.

-Hey Undyne ! Tu vas nous  protéger, hein ?

J’incline ma tête, invoquant une lance bleue dans ma main.

-V-Vous voyez on lui fait perdre s-son t-temps !

-Oui… Les enfants reculent légèrement inquiets, l’un d’entre eux tombe au sol, continuant de me regarder avec son air paniqué. D’autre souvenir traversent ma mémoire. Je revois l’humain, fuyant, esquivant ou contrant avec courage mes coups meurtriers. Je m’avance vers le petit tombé. M’agenouillant pour le regarder, tenant ma lance d’une seule main afin de stabiliser mon point d’appui. Tant que je serai vivante. Je serais votre bouclier, celui qui vous protégera ainsi que la lance qui portera le coup de grâce à nos ennemis.

Les enfants se calment pendant un certain temps, avant que les plus turbulents reprennent la parole. Je tends une main pour redresser l’enfant tombé.

-Trop cool !

Je me redresse en leur tournant le dos.

-Merci Madame la garde !»

Je tourne la tête dans sa direction avant de reprendre mon chemin en vers de la caserne la plus proche.

Et voilà, je n’ai pas pu m’empêcher de me donner en spectacle encore une fois. Mais qu’importe, ces enfants doivent avoir l’image du héros que l’on m’a donné. Aah tu dois bien rire de moi Asgore, mais c’est ma façon de leur donner de l’espoir.

Le reste de ma journée se résume à marcher, patrouillant seule ou avec d’autres gardes, régler quelques problèmes anodins en surveillant le comportement des habitants. Une routine qui parait lassante et réplétive, mais qui est nécessaire au bon fonctionnement des souterrains. Même si au fond, un certain désire brûle en moi. Celui de trouver l’assassin et de le punir afin de venger la mort de notre défunt Asgore.

Après avoir enfin fini mes tâches, je me dirige tranquillement vers chez moi. Un léger soupire lasse s’échappe de mes lèvres. Accaparé par mon devoir, je n’ai pas trouvé le temps de voir Alphys pour mon réveil cassé.

Une fois rentrée je retire délicatement mon armure. Je pris mon téléphone et compose le numéro d’Alphys. Comme à son habitude elle met un certain de temps avant de répondre, si elle répond.


«Hey Alph, c’est Undyne. Surprise. Euuh…oui…comment tu…Bah peu importe, tu vas pouvoir me le réparer ? Quoi comment ça « non » ? Mais j’en ai besoin ! Gênée. Euuh…un accident…de collision…entre le réveil et…une lance. AH ! Tu en as un autre de disponible ? Ngah…Chez toi ? Ghh…Euh non ! Je vais venir le chercher. Quoi pas avant demain ? Oh…tu…es occupée. Ok ok. Va pour demain. »

L’appel se coupe, Alphys vient de raccrocher. Je soupire. Dommage, moi qui voulais la voir aujourd’hui…
Soudainement quelqu’un frappe à porte. Étonnée, j’ouvre en découvrant le petit groupe d’enfant. Je souris en me souvenant d’eux. Ce fameux petit groupe de tout à l’heure.


« Pourquoi êtes-vous venu jusqu’ici ?

L’un d’entre eux prend la parole.

-Je…et bien…j-nous aurons ai-aimé, savoir comment…Comment…

-Devenir un membre de la garde ?

-N-non…juste…comment toi…tu l’es devenu.

-Vous aimez les histoires de chevalier et de princesse à protéger ?

-Euh…

Souriant en étant légèrement gênée, je les fait entrer.

-Ça parait bête dis comme ça hein ? Aller, par quoi commencer ? Je réfléchi un instant avant de poursuivre. Pourquoi ne pas début par le commencement ? Euh…C’est il y a longtemps. Vous moquez pas hein, j’ai une histoire toute simple :

Je suis née dans les souterrains, ici à Waterfall, non loin d’une rivière. Mes parents m’ont toujours couvert de leurs amours, peut-être un peu trop à mon goût. Ils ne me lâchent jamais, me suivant là où je vais et même quand j’ai eu l’autorisation de me balader seule, ils gardent un œil sur moi.
Bref…Ma mère, n’a été qu’une adorable une femme-poisson ordinaire. Mon père natif lui aussi de Waterfall, est un chasseur, rassurez-vous il ne chasse pas les humains, juste les animaux. Mais il n’a pas son pareil pour trouver de la nourriture hors magasin.


Les enfants sourient en m'écoutant.

Euh…Bref…Depuis toute petite je montre des dispositions pour ce qui allait être mon futur métier : J'accoure auprès de tous ceux et celles qui avaient besoin de mon aide, n'hésitant pas à me mettre moi-même dans des situations délicates. Alors, imaginiez-vous une gamine de 10 ans frappé là où ça fait mal, juste pour protéger ses amis ? Bon…ok…aussi pour s'amuser. Hey arrêtez de vous fendre la poire, je ne suis pas une gosse facile à vivre. Certainement à cause du trop-plein d'amour de mes parents, huhuhu. Bref, grâce à ma charmante famille, j'ai pu acquérir des connaissances aux combats… ‘fin à la chasse plus précisément…C'est là que j'ai découvert ma toute première capacité magique. Les animaux sont bien plus grands et loin que moi…Alors, un jour, je me suis énervée en réalisant que je n'arrive pas en attraper un seul alors que mon père lui en a déjà capturé un certain nombre. Agacée par mon échec, je poursuis l'un des animaux en hurlant comme une sauvage et là tout d'un coup, je sens quelques choses dans le creux de main, quelques choses d'étrange et de…puissant. Ni une ni deux, j'ai tend ma main vers l'animal et…et…

-Et ? Il s’est enfuit ?

-Tu la toucher ?

-OH NON IL EST PAS MORT HEIN ? Hein ?

-Il a disparu. Comme ça. POUF. Volatilisé ! Mais une sorte de petite lance bleu est planté dans le sol. Je me souviens encore de la voix de mon père, étonné et amusé de ma capacité. Peu après j’ai fièrement montré à ma mère ma toute et ridicule petite lance. Mes parents décident de m’aider à exploiter cette capacité magique. Mes entraînements n’ont pas été aussi simple, long et ennuyeux ! Mais peu à peu mes efforts ont payé : Je suis désormais capable de manipuler ma petite lance à ma guise.

-Juste une seule ?

-Oui, j'ai été bien trop jeune et inexpérimentée pour ne pas invoquer une pluie de lance. Du coup fier comme tout, je fais encore plus de bêtises. Et oui, là vous pouvez vous moquer. Me croyant invincible et ce n'est pas faux comparé aux autres enfants monstre de mon âge, j'ai semé un peu partout la pagaille. En me faisant réprimander au passage par mes parents. Il en va de soi. Bref, au bout d'un moment, ayant personne d'autre à affronter je me mets en tête de trouver un adversaire de valeur. Et…Notre défunt roi…Bah c'est le plus à cette époque…

-Tu l’as combattu ?

-WAOU !

-Héhé…oui, j'ai essayé ET NOTEZ BIEN LE « ESSAYE ». J'ai pas réussi à le toucher, pas une seule fois. Malgré tout je me suis acharnée contre lui, l'attaquant part surprise, utilisant ma magie, ma force physique. Mais bon. Il est bien plus fort, rapide et résistant que moi. Mais, notre défunt roi, Asgore, est bon et juste. Du coup, il m'a proposé de m'entraîner jusqu'à ce que je sois capable de le battre. Et de là, mes entraînements reprennent. Que ce soit au corps à corps, avec ma magie ou juste pour me tenir en forme. Les entraînements qu'Asgore dispense ont été rudes, mais c'est grâce à ces derniers que j'ai développés une force physique un peu supérieur aux autres filles de mon âge, mais aussi gagnant une très grande agilité. Merci Le grand dadais !

C’est donc vers l’âge de 15-16 ans que j’ai pu bien maîtriser mes différentes types de compétences.

Du côté de ma famille j’ai pu apprendre à cuisiner, à coudre, à manipuler les couteaux de cuisine sans me couper, à lire, à compter, à écrire et à nager.
Oui, vous avez bien entendu.
Notre espèce a besoin d’apprendre à nager, ou plutôt comment se diriger dans l'eau. Nous avons beau être une espèce maritime, tout n’est pas acquis dès notre naissance. Les humains et les monstres apprennent bien à marcher non ? Vous pouvez rire si vous le désirez.

Je dois avouer que je ne tenais pas vraiment de ma mère pour tout ce qui est tâche ménagère…
Me frottant la nuque gênée. Je n’ai jamais eu de problème avec ça…Sinon, j’aurais déjà plu de maison..Héhéhé…mais je ne suis pas une experte !
Ah…Et pendant mes entraînements avec Asgore, ma vision du monde change peu à peu. D'une petite fille trop turbulente, je deviens une jeune femme…euh…plus ou moins calme. On ne chasse pas son naturel comme ça. Bref, Voyant mes capacités ainsi que mes objectifs changer, mon père et ma mère m'incitent à suivre la voix qu'Asgore m'enseigne. De plus, en plus déterminé, je fini par battre notre défunt roi…Mais…Je me suis sentie…Mal. Vraiment très mal. Voir ce grand dadais plein d'espoir se faire mettre KO par une personne qui…Bref, après ça, je me suis jurée de défendre la cause d'Asgore et de tous les monstres. Bien vite, j'intègre la garde royale et de tous les problèmes qui vont avec. Et rien de plus normal pour une jeune femme telle que moi de gravir les échelons et de devenir La Capitaine.

Peu de temps après, j’ai fait la connaissance avec bon nombre de monstre que vous connaissez de nom, dont une paire de frère squelette sorti de nulle part, la belle et jolie scientifique…


Je rougis en constatant mes derniers mots.

-C’est vrai que vous vous êtes embrassées ?

De plus en plus gênée.

-Euh…oui…sur la joue…

-Héhé j’avais raison ! Elles sont amou…

-Chut ! Je veux savoir la suite !

-WOUAh ! Moi aussi j’ai embrassé maîtresse Toriel sur la joue une fois ! »

L’enfant en question rougi furieusement devant les rires de ses petits camarades. Je n’arrive pas à contenir une montée de rire et me met à pouffer avant d’exploser de rire. Les enfants surpris me regardent avant de faire de même. Ah voilà pourquoi nous ne devons pas abandonner notre combat, pour eux et pour tous ceux en a besoin. Nous devons rester déterminés. Je me calme peu à peu avant de reprendre la suite de l’histoire.

« Bref, j'ai appris bon nombre de choses sur les humains et leurs façons de se défendre contre nous…les monstres. Et un jour un enfant humain est tombé, il s'est avancé dans les souterrains plus par curiosité que par une réelle envie de nous combattre. Même si…les montres effrayées…ont tenté de le tuer. Ah…malheureusement la peur et l'ignorance sur les humains nous ont contraint à faire de terribles choses…Asgore n'a jamais été mauvais, mais il ne connait qu'une seule méthode pour tous nous aider…et cette méthode à couter la vie à six enfants humains qui n'aurai jamais du mourir…»

Les enfants se regardèrent entre eux. Étonnés et presque effrayés. Mais le visage triste que j’arbore pousse un des enfants à venir me faire un câlin.

«Mais vous n’êtes pas un monstre méchant, effrayant, mais pas méchant !

Je regarde l’enfant, hésitant entre lui coller une claque pour le remettre à sa place ou le laisser faire. Ce n’est qu’un enfant, laissons le faire, il ne fait pas de mal après tout.

-Euuh…merci…je suppose…Bref…vous voulez savoir la suite ?

Les enfants, d’une seule voix demandent à continuer.

-Bien…euh peu à près, un autre enfant humain, tombe dans les souterrains, mais le schéma avait changé. Cette nouvelle petite tête est différente, aussi tête à claque qu’adorable. Ah on a tous essayer: soit de le capturer, soit de le tuer. Sans réussite. Il n’a jamais été « fort » mais simplement remplit de détermination humaine. Une noble et loyale détermination qui l’a poussé à tous nous faire ouvrir les yeux sur nos connaissances, sur nos actions et…notre propre cœur. C’est grâce à cet humain, que les monstres et humains peuvent cohabiter ensemble maintenant. Et puis aussi pour Alp… »

Une sonnerie de téléphone portable me coupe la parole. Envoyant le numéro affiché je soupire. Papyrus. Je suis certaine que c’est pour me parler de ces nouvelles pâtes. Je décroche.

« Allô ? Oui…Ah ! J’en étais sûr ! Je frappe la table du poing. Non Papy’ tu ne vas te défiler encore une fois ! Ngah…TU…ASSISTERAS…A…CE…COURS…DE…CUISINE…AVEC…MOI ! Pas de « mais » qui tiens Papy’ ! Bye. »

Je fini par raccrocher et observe la drôle de tête que font les enfants.

«Vous savez quoi les enfants, la prochaine fois, c’est vous qui me racontera une histoire. Ok ? »

Les enfants acceptent avec plus ou moins d’hésitation dans leur voix.

« Et n’oubliez pas : Soyez toujours aimable, à l’écoute du prochain et déterminé. OK ? »

Après avoir congédié cette belle petite troupe d’enfants hétéroclites, je me prépare un bon repas avant d’aller de me coucher.
Une fois dans le lit je reçus tout un tas de messages de la part d’Alphys, s’excusant et m’indiquant la possibilité d’activer un réveil interne au téléphone. Je connais déjà cette fonctionnalité, mais laisser la petite et adorable scientifique m’expliquer tout ceci allège mon esprit. Riant de bon cœur. Toute la frustration de la journée vient de s’envoler, me laissant revigorer pour le lendemain.


KAHLISHA


Qui es-tu derrière ton écran? (Décris-toi comme tu le souhaites, rien d'obligatoire ici) Euh…Vraiment ? Heu…
Comment as-tu découvert le forum ? En cherchant des images d’Undyne et PAF ! Un lien sur ce site :D
Si vous venez à disparaître du forum, que devrions nous faire de votre pauvre personnage ?  : Hum…Si je devais…Disparaître ? Les héros ne meurs jamais ! (en gros passez donc cette fiche en prédéfinie pour feignasses)
Comment trouves-tu le forum ? Sympa :)
As-tu lu le règlement ? Celui des gardes ? Ah…Celui du forum ! Oui.
Si oui, quel est donc le code :*Amy a fait un bisou à cette fiche ♥*
Pourquoi as-tu choisi ce personnage ? : Bonne question ! Si je vous dis : Adore les Poissons Aux Belles Dentitions Tranchantes. Kendo. Judo. Impulsive. Attentionnée. Protectrice et Attirée par les femmes, ça vous parles ? :D
Autre chose d'intelligent à nous dire (ou pas) : NGAH ! Le blanc n’est pas top…LE JAUNE C’ EST MIEUX FUHUHUHU !

codage par Artemis/Seren/Wegniale/Swilver pour Epicode et modifié par Wyl Spires, pour le forum TUH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sans
Squelette Sans-sationnel
avatar

Squelette Sans-sationnel
Afficher infos
Messages : 410
Age : 22
Localisation : Snowdin.
Humeur : Toujours de bone humeur, ha ha !

Feuille de personnage
Vie:
1/1  (1/1)
lv/LV: ???
Inventaire:

MessageSujet: Re: I'll protect the innocent as well as their dreams and hopes ! UNDYNE [TERMINEE]   Sam 18 Fév - 14:54
* Heyaaa Sushi ! Désolé de l'attente, mais je suis enfin là pour te juger, eh oui, même toi !

* Alors, c'est une très bien FISH que voilà ! Tu assures comme dans ton RP test, tu as le personnage dans la peau ( ou les écailles ? ), ta prez' est bien complète, détaillée toussa toussa, donc...
* Je te valide sans plus de blabla LePoisson ( Privetejoke ) ! Avant de RP n'oublie pas de faire ton carnet de voyage, ta fiche de lien et de faire un tour un peu de partout. N'oublie pas le Cell Phone, comme Undyne en a un n'hésite pas à me spammer pour lancer la catégorie !

* Bref, congrat' et amuse toi bien ! Bonne journée ~


Thèmes / Voix & combat :



*Hey Invité ! shake my hand, he he !
Gif SO cool !:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://theundertaleheart.forumofficiel.com
 

I'll protect the innocent as well as their dreams and hopes ! UNDYNE [TERMINEE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti and the Danger of the Responsibility to Protect
» Tout est innocent, jusqu'à ce que l'on décide du contraire {Alexandre}
» Protect me from what I want (pv Mione)
» Poison + Rune protect + Repos = Poison
» La bulle du Pape Innocent XII se rapportant à Brasparts
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Undertale Heart :: Arrivée dans ce monde :: Présentations :: Fiches validées :: Fiches neutres-