AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

✨ Le bottin des avatars est a jour ! N'oubliez pas de vous y rendre
une fois que votre fiche sera validee ~
✨ Privilegiez la race des humains mais aussi les personnages speciaux
qui n'attendent qu'a etre joues ! Bon jeu a vous !

Partagez | 
 

 Retour à la réalité [PV : Grillby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zelraëck Thorvitch
Je suis un monstre !
avatar

Je suis un monstre !
Afficher infos
Messages : 42
Localisation : Foret de snowdin
Humeur : Seul

Feuille de personnage
Vie:
16/19  (16/19)
lv/LV: 7
Inventaire:

MessageSujet: Retour à la réalité [PV : Grillby]   Dim 11 Sep - 23:11
J'avais quitté ma forêt peu après mon "accident" décider de sortir de ma situation.

Je marchais lentement sur la route couverte de poudreuse, la neige fraîche craquée sous mes pattes et ma queue laissait un sillon ondulé. Cela devait être la nuit, la route ne semblait pas avoir été empreintée depuis plusieurs heures, la neige était uniforme, couverte d'un film de gel sur lequel mes lames crissaient, elles tintaient infimement sur les irrégularités. J'avais repris mon apparence de traqueur au fil des jours, de nouveau blanc et parcourue de motif tigré d'un brun écorce. Les piquants de ronces de mes cornes, écailles et lames ne s'étaient que très légèrement résorbés, sauf les écailles qui étaient tombées sous les coups de l'arme mécanique. Celle-ci avaient repoussées avec les arrêtes lisses, comme avant.


J'avais pris ma plus petite forme, bipède pour ne pas intimider les rares badaud que je croisais, mais je restais malgré tous très grand, alors je devais progresser avec le dos rond, replié sur moi-même. je paraissais trapu sous mes vêtements. Couverts de mon grand manteau et de ma longue cape en fourrure, seul mes cornes étaient visibles, dépassants des deux trous à l'arrière de ma capuche. Celle-ci tombait largement plus bas que le bout de mon museau, m'occultant la vue, faisant disparaître tout ce qui se trouvait à plus d'un mètre devant moi. J'utilisais mes autres sens pour surveiller mon environnement : ouïe, odorat et perception d'aura me permettaient de savoir si je croisé des gens et d'estimer vaguement leurs états d'esprits. Lors de mon voyage, aucun d'eux ne semblaient avoir ressentie de peur, de la curiosité tous au plus, se demandant probablement à quoi devait ressembler le monstre difforme se cachant sous ce tas de fourrure sale. J'aurais sans doute dit un sorcier des bois si j'avais été témoin d'une telle chose...

-Encore une légende oubliée. Ils étaient décrit comme des ermites apprenant les voies de la nature, connaissant nombres de remèdes et de sortilèges, généralement petits monstres, vieux, ronds, aigries et à l'hygiène douteuse, heureusement pour moi, je ne correspondais à aucune de ses adjectifs. Sauf peut etr...-

Je fis une halte de quelques secondes, pour me reconcentrer. Une séquelle encore bien présente : Je n'arrivais pas à garder mon attention focalisait sur un seul fil de pensé, je passais mon temps à me perdre dans ma tête, oubliant même comment j'en étais arriver à certain raisonnement.

Je m'approchais de la ville, levant suffisamment la tête pour voir l'éclat jaune orangé des lumières se diffuser dans l'air, formant une auréole sur la voûte. La fumée des cheminées formaient des colonnes, rapidement estompées par le vent d'altitude. Au raz du sol, l'air devenait subtilement plus chaud. Mon sens de perception semblait saturé, je n'étais plus habitué à être aussi proche d'autant d'âmes vivantes. Je préférais donc la réduire, pour rester lucide. Les odeurs du bois de chauffe, mélanger à celle, plus douce d'épices et de l'activité de la civilisation formait une fragrance bien différente de celle des profondeurs de la forêt glacial.

Je me retournais une dernière fois, regardant les résineux qui s'étendaient à perte de vue, une pointe de nostalgie pour les bains d'eau brûlantes cachés au creux des montagnes… J'espérais y retourner un jour, mais aujourd'hui, mon but était de reprendre pied dans ce monde.

Pourtant…

Un soupçon de peur se diffusait en moi alors que je faisais les derniers pas à l'orée de la ville. Je fus quelque peu rassuré en voyant l'avenue principale plutôt dégagé, bien qu'abondamment inondé de lumière par les guirlandes couvrants les bâtiments, formant une voute au-dessus de la large rue.
Je conservais mon allure lente, je sentais quelques regards se poser sur moi, sans plus. Au milieu de la ville, je tournais brusquement dans une ruelle sombre, relevant légèrement ma capuche pour observer depuis les ombres. Je sentie une aura dans mon dos, elle s'approchait de moi. Sans ma perception grande ouverte, je ne pouvais connaître son état d'esprit.

Je pris position sur mes pattes arrières, me tournant sans brusquerie, juste suffisamment pour me trouver face à l'individu lorsqu'il arrivera face à moi. Me redressant d'un même mouvement, levant la tête et écartant les bras, dépliant légèrement mes ailes pour prendre du volume, j'avais repris ma taille et cela avait tiré sur ma capuche, jetant un regard prédateur sur mon possible assaillant. Mes yeux rubis et améthyste incandescent fixaient l'individu qui s'approchait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grillby
Gérant du Grillby's Bar
avatar

Gérant du Grillby's Bar
Afficher infos
Messages : 51
Localisation : Au Grillby's Bar...
Humeur : ...

Feuille de personnage
Vie:
15/15  (15/15)
lv/LV: 5
Inventaire:

MessageSujet: Re: Retour à la réalité [PV : Grillby]   Lun 12 Sep - 12:14



                  



Retour à la réalité







Encore une belle petite matinée sans incident. Le bar vient d'ouvrir ses portes et déjà, les Habitués entrent et s'installent, comme à leur habitude. Un jour de routine, tranquille et sans incident, comme je les aime. Mais j'avouerai qu'un peu de piment dans ma vie me ferait du bien, que je me dérouille un peu. Je devrais peut-être me remettre à faire de l'exercice… Notre bien-aimé roi était un grand homme et un merveilleux combattant. Je devrais me montrer digne de lui, digne de la noble race, autrefois guerrière, que sont les Monstres. Enfin, j'ai beau parler de l'Autrefois, je n'ai pas connu l'époque où les Monstres se battaient pour leur vie…

Je suis Grillby, un élémentaire de Feu né du Core, lui-même créé après que les Monstres furent enfermés sous terre. Maintenant que j'y pense, peut-on dire que le Core est ma mère ? Quelle drôle d'idée. Mettons-nous au travail au lieu de penser à des absurdités. Les clients attendent…

**********************************************************************

Une heure après l'ouverture. Je me trouve en cuisine, la fenêtre ouverte, en train de préparer le petit-déjeuner des quelques clients présents (les Habitués ne comptent pas vraiment comme des clients). J'entends soudain un petit cri de quelqu'un qui a pris peur et un bruit de course. Tiens ? Cette rue est pourtant paisible… Qui donc s'amuse à faire des blagues ? Sans ? Non, il n'est pas très adapte de la surprise, plus de l'humour. Je trouve cela étrange… Allons voir.

Je sors par la porte de derrière, et me dirige vers là d'où venait le bruit. J'arrive dans une ruelle sombre (qui ne l'est plus à cause de ma luminescence naturel). Et j'aperçois une grosse figure, velu et massive. Mais en regardant la tête de cette créature, je vois des cornes et un visage qui semble être reptilien. Un monstre… Ou un hybride. Qu'importe. Je signale ma présence en augmentant un peu ma lumière et j'engage la conversation.

- Eyh, l'ami. C'est toi qui fait peur aux gens ? Si tu es venu pour causer des problèmes, je vais te demander de partir de Snowdin. Ce petit village à toujours été paisible et pacifique. Nous ne voulons pas de trouble-fête…

La silhouette se tourne vers moi. Il/Elle a l'air fatigué. Peut-être a-t-il/elle fait peur à un gamin sans le vouloir…

- Si tu n'es pas venu pour faire du grabuge, rejoins-moi au bar d'à côté. Je suis le gérant et je veux bien t'offrir un verre si tu te tiens tranquille.

Je ne suis pas vraiment le chef de Snowdin… Mais étant une figure connu et avec de la notoriété (pour ceux qui me connaisse d'avant le Bar), je me retrouve quelque fois à faire la police. Comme ici. Mais je ne doute pas vraiment de cette personne. Un monstre n'est jamais violent envers ces congénères. Qui plus est, cette personne m'intrigue… Et je me dois de protéger Snowdin si nécessaire. Je n'émane pas d'animosité mais le doute est clair chez moi… A lui/elle de me dire et/ou de choisir ce pourquoi il/elle est venu(e)…



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelraëck Thorvitch
Je suis un monstre !
avatar

Je suis un monstre !
Afficher infos
Messages : 42
Localisation : Foret de snowdin
Humeur : Seul

Feuille de personnage
Vie:
16/19  (16/19)
lv/LV: 7
Inventaire:

MessageSujet: Re: Retour à la réalité [PV : Grillby]   Mer 21 Sep - 20:48
Je perçus l'individu, il répandait une légère odeur d'huile et de fruit rouge. il s'était arrêté à un mètre de moi, sans vraiment qu'il ne me remarque, trop concentré à se demander comment croqué dans un beigne fumant sans faire éclater la grasse pâtisserie. Avec son mépris manifeste pour ma posture et mon regard, je me sentais un peu chiche, les crocs exposés, gonflé comme une baudruche. Je lâchais un sifflement sec en reprenant ma position normal, puis je m'adressais à lui pour lui poser une question ; « Excusez-moi?  Sauriez vo…» mais il sursauta, une grimace d'effroi s'étalant sur son visage. Glapissant de surprise et jonglant avec son beignet, il fit un rapide tour sur lui-même avant de partir en courant, il lâcha quelques petits cris lors de sa fuite désespérée..

Je jurais dans ma barbe...

Il ne fallut que quelques minutes pour qu'une puissante aura se profile à son tour au coin de rue, se dirigeant droit sur moi, sûrement un homme-d'arme, je me recroquevillais un peu en voilant une forme incandescente se profilé à l'entrer de la rue, éblouissant mes yeux maintenant adapté à la pénombre, je lui tournais le dos pour épargner mes yeux, espérant naïvement passer inaperçue contre le mur. Lâchement, je fixais le mur, entendant les pas s'approchant dans mon dos.

Mon ombre se trouvait projeté sur le mur par l'éclat orangé de sa lanterne. Il m'interpella :

- Eyh, l'ami. C'est toi qui fait peur aux gens ? Si tu es venu pour causer des problèmes, je vais te demander de partir de Snowdin. Ce petit village à toujours été paisible et pacifique. Nous ne voulons pas de trouble-fête…

Ma journée se passée parfaitement... J'était exténué, les membres engourdis par la morsure glacée du matin, la faim dévorante me tenaillais et j'étais maintenant envahi de remord après avoir encore terrorisé un pauvre inconnu. Sauf que sa présence me réchauffait. Intrigué, je me retournais doucement, exposant mon visage à la lumière qu'il émettait, il n'avait ni lampe ni arme, l'individu était très propre sur lui, de stature presque humaine. Il portait un vêtement de feutre ainsi qu'une paire de lunettes carrées. La seule chose me confirmant son appartenance aux monstres était sa tête, un visage que je sentais dur constitué de flamme rouge-oranger, légèrement dansante dans la brise hivernal. Je baissais les yeux, mi-honteux mi-éblouie par la lumière. Son visage sembla s'adoucir après m'avoir observé et il poursuivit :

- Si tu n'es pas venu pour faire du grabuge, rejoins-moi au bar d'à côté. Je suis le gérant et je veux bien t'offrir un verre si tu te tiens tranquille.

Sa réaction me surpris, me laissais un peu sonné, fixant avec insistance la neige au sol. Quant à lui, il se retourna doucement avant de repartir comme il était, venu. J'étais incertain de la marche à suivre, ma vision se troubla légèrement, un souvenir me traversa l'esprit, celui de la chaleur d'une auberge, à la chaleur du feu que je partageais avec mes camarades, puis plus douloureux, un bref flash, d'un champ de bataille, où je me tenais seul, certain d'en avoir perdu… Quand je reviens à la réalité les larmes me venait, je voyais la lumière qui s'éloignait de moi. Je maintenais en mon cœur la ferme intention de survivre pour ceux que j'avais aimés, comme je l'avais fait durant ma captivité.

Je suivie la lumière, dans le plus grand des silences, maintenant une distance respectueuse. J'entrais quelque seconde après lui, l'environnement était soudainement saturé d'informations sensorielles: Les voix et les rires, l'odeur du bois de chauffe, de boisson et de nourriture riche imprégnaient le lieu, l'ambiance lumineuse et la chaleur. Le tout me fessait soudainement sombrer dans un autre univers alors que la porte claquait derrière moi. Je me dirigeais toujours aussi calme, vers une table déserte dans le coin de la pièce, mais me rappelant la raison de ma venu, j'ai braqué avant de traverser la salle dans sa longueur pour m'asseoir sur un tabouret étrangement haut devant le comptoir. J'avais commencé à reprendre mes couleurs jaunes oranger, mes motifs précédant se diluant peu à peu. Je me détendis un peu malgré les regards curieux que j'imaginais se poser sur moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grillby
Gérant du Grillby's Bar
avatar

Gérant du Grillby's Bar
Afficher infos
Messages : 51
Localisation : Au Grillby's Bar...
Humeur : ...

Feuille de personnage
Vie:
15/15  (15/15)
lv/LV: 5
Inventaire:

MessageSujet: Re: Retour à la réalité [PV : Grillby]   Jeu 22 Sep - 21:44



                  



Retour à la réalité







A lui/elle de me dire et/ou de choisir ce pourquoi il/elle est venu(e)… Je retourne donc à l'intérieur du Bar, vérifiant que ce monstre me suit. Il me suit. Bien. Je l'invite donc à rentrer par l'arrière et l'amène ensuite à la salle commune. Il s'installa dans un coin du bar. Je le rejoignit bien assez vite pour connaître la boisson (gratuite) qu'il désirait. Son visage se révèle être celui d'un monstre draconique, masculin au premier abord.

Je remarque son regard furetant et ses narines écarquillées. Il doit certainement inspecter l'endroit de ses sens. Surtout si ces derniers sont fins, cet environnement familial doit être assez agréable pour lui. Enfin, s'il est un monstre sociable… Quelques Habitués le regardent curieusement mais se détournent bien vite, comprenant que j'ai invité ce monstre et donc, gagnent une confiance absolue en cet inconnu.

C'est quelque chose de très commun dans ce bar. Lorsqu'on remarque qu'une personne de confiance amène quelqu'un de nouveau, les Habitués et moi-même gagnons une confiance radicale envers ce nouvel arrivant. Après tout, je connais tout le monde à Snowdin. Ce monstre doit bien avoir un lien avec cet endroit. Je suis bien curieux de connaître son histoire…

Je ramène la boisson qu'il a commandé et me tiens à côté de la table, debout et le regarde. D'un ton doux et sincère, je prends la parole après sa première gorgée :

- Dites-moi… Vous êtes originaires d'ici ? Je connais tout le monde ici mais je ne vous ai jamais vu. D'où venez-vous ?

Je le vouvoie désormais car je comprends qu'il ne veut aucun mal aux gens de cette ville. Je n'ai pas de raisons à être irrespectueux envers un compagnon-monstre. Le ton que j'emploie en lui parlant est le moins agressif qu'il puisse être. Je suis simplement curieux.



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelraëck Thorvitch
Je suis un monstre !
avatar

Je suis un monstre !
Afficher infos
Messages : 42
Localisation : Foret de snowdin
Humeur : Seul

Feuille de personnage
Vie:
16/19  (16/19)
lv/LV: 7
Inventaire:

MessageSujet: Re: Retour à la réalité [PV : Grillby]   Sam 24 Sep - 17:55
Il vint me voir rapidement, m'offrant apparemment une boisson, je ne me risquais pas trop en demandant de la melomel, une boisson qui était plutôt populaire chez les monstres d'antan.
Il revint vite avec une choppe, l'odeur de l'hydromel et de fruit était porté par les vapeurs alcool. Il resta à côté de moi alors que je portais le récipient à mes lèvres, laissant le liquide piquant et sucré couler sur ma langue. Je reposais la choppe, mes mains l'enserrant, je soutint le regard du tavernier :

-Merci.

- Dites-moi… Vous êtes originaires d'ici ? Je connais tout le monde ici mais je ne vous ai jamais vu. D'où venez-vous ?

Je pris mon temps pour réfléchir à la question, je commençais à être un peu gêné, à l vu de l'ambiguïté de la question et de ma situation

- J'habite proche des piques neigeux, plus loin dans l'immense forets au nord de snowden, restant sous la couverture des arbres.

Je réfléchi quelques secondes

- Votre question porte-elle plus sur le passé? Et bien, cela ne fait que quelques temps que j'ai trouvé refuge dans les profondeurs de la haute foret.

Je marquis une pause, buvant une gorgée de la boisson alcoolisée…

- Avant de découvrir cette région, j'ai dû traverser les décombres de notre ancien royaume.

J'évitais de mentionner l'inconnu que j'avais attaqué

- Précédant cela, eh bien, je profitais de la surface. Vous savez, le ciel noir de cendre, les ruines à perte de vue, les corps et les débris jonchant le sol, l'odeur omniprésente de fer, de bois et de chair brûlée!

Je réalisais que je m'étais légèrement dressé sur ma chaise, en haussant le ton. Je me rassis correctement, en reprenant ma voix basse :

- Pardonnez-moi, restez enfermé sous terre si longtemps…

Une idée me frappa de plein fouet.

- Attendez, il me semble ne pas comprendre quelque chose... Si les humains sont ici, c'est bien que la paix était conclue? mais alors, que faisons nous encore sous terre?

Je réfléchis à nouveau avant d'émettre une autre hypothèse.

- Ou alors nous sommes toujours en guerre… Pourquoi les monstres n'ont-ils jamais repris, par la guerre ou la diplomatie, leurs places à la surface, alors qu'il me semble être passé des siècles?

Réalisant que j'avais inondé mon interlocuteur de question, je m'excusais à nous nouveau :

- Pardonnez-moi, à nouveau…

Chaque question en soulevais dix autres, sans aucune réponse pour l'instant. Je posais ma chope, couvrant mes yeux à l'aide de mes mains, pour essayer de me concentrer.

- Que c'est-il passé?


Me redressant et en le regardant droit dans les verres de lunettes.

- Je vous en prie, messire, expliquez-moi ce qu'il s'est passé depuis notre chute en ce monde... Aidez-moi à comprendre cette histoire dont je ne sais rien!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grillby
Gérant du Grillby's Bar
avatar

Gérant du Grillby's Bar
Afficher infos
Messages : 51
Localisation : Au Grillby's Bar...
Humeur : ...

Feuille de personnage
Vie:
15/15  (15/15)
lv/LV: 5
Inventaire:

MessageSujet: Re: Retour à la réalité [PV : Grillby]   Dim 25 Sep - 17:43



                  



Retour à la réalité







- Dites-moi… Vous êtes originaires d'ici ? Je connais tout le monde ici mais je ne vous ai jamais vu. D'où venez-vous ?

Je le vouvoie désormais car je comprends qu'il ne veut aucun mal aux gens de cette ville. Je n'ai pas de raisons à être irrespectueux envers un compagnon-monstre. Le ton que j'emploie en lui parlant est le moins agressif qu'il puisse être. Je suis simplement curieux.

- J'habite proche des piques neigeux, plus loin dans l'immense forêt au nord de Snowdin, restant sous la couverture des arbres. Votre question porte-elle plus sur le passé ? Et bien, cela ne fait que quelques temps que j'ai trouvé refuge dans les profondeurs de la haute forêt. Avant de découvrir cette région, j'ai dû traverser les décombres de notre ancien royaume. Précédant cela, eh bien, je profitais de la surface. Vous savez, le ciel noir de cendre, les ruines à perte de vue, les corps et les débris jonchant le sol, l'odeur omniprésente de fer, de bois et de chair brûlée !

Ce monstre draconique parle avec vivacité. Gêné d'avoir légèrement haussé le ton, il se rassoit. J'écoute ces dires sans bouger, sans rien dire. Il a l'air d'être assez vieux. Il a parlé de « notre ancien royaume »… Est-ce qu'il étant présent lors de la guerre opposant monstres et humains ?

- Pardonnez-moi, restez enfermé sous terre si longtemps…
- Aucun souci.
- Attendez, il me semble ne pas comprendre quelque chose... Si les humains sont ici, c'est bien que la paix était conclue ? Mais alors, que faisons-nous encore sous terre ? Ou alors, nous sommes toujours en guerre… Pourquoi les monstres n'ont-ils jamais repris, par la guerre ou la diplomatie, leur place à la Surface, alors qu'il me semble être passé des siècles ?

Je ne peut pas répondre à tant de questions… Heureusement que ce monstre est très poli… Mais d'après ces dires, il semblerait qu'il était piégé lors de la Grande Guerre, et qu'il ne sait plus rien de ce monde… Un petit résumé sera nécessaire

- Que s'est-il passé ? Je vous en prie, messire, expliquez-moi ce qu'il s'est passé depuis notre chute en ce monde… Aidez-moi à comprendre cette histoire dont je ne sais rien !
- Bien sûr. Déjà, oubliez le « Messire ». « Grillby » suffit amplement.

Je m'assois à sa table et lance un regard à la table de l'Unité Canine. Ces derniers notent mon regard et comprennent que je vais avoir besoin de leur aide pour servir les clients pendant que je m'occupe de ce monstre.

- Commençons donc par ce que vous connaissez, Monsieur… ? Zelraëck ? Très bien…

Je sors mon paquet de cartes de tarot. Je les regardent, les classent très vite et lance désinvoltement la première carte vers mon invité. Je prend une voix solennel. Cette carte est la carte du Monde, représentant de nombreux Monstres.

- Il y a longtemps, les Monstres furent enfermé sous le Mont Ebott après avoir perdu la Grande Guerre contre les humains. Ce que nous avons d'abords considéré comme notre prison devint, avec le temps, notre maison. Mais un incident arriva…

Je lança une nouvelle carte sur la table. Celle du Pendu, représentant le fantôme d'Asriel au-dessus de son avatar sans-âme, Flowey.

- A cause d'un concours de circonstances, le jeune prince Asriel se fit tuer par des Humains après avoir absorber l'âme humaine du second enfant (adoptif) du couple royal. Il devint un être sans-âme, et notre roi fut rempli de haine pour les Humains tandis que notre reine pleura la mort de ses deux enfants. Notre roi Asgore décida d'exterminer tous les Humains qui tomberaient ici, dans le Monde Souterrain. Ainsi, en récupérant 7 âmes humaines, il aurait pu nous libérer de cette prison souterraine… Mais…

Je posa deux cartes. Celle de l'Empereur et de l'Impératrice, représentant respectivement Asgore et Toriel.

- Nos souverains se séparèrent et la reine Toriel s'exila dans les Ruines. Des années passèrent et notre Roi arriva presque à son but. Il avait six âmes… Il ne lui en manquait qu'une…

Je posa très lentement une carte face caché. D'un signe de la tête, je dis à Zelraëck de la retourner. Une fois chose faite, je reprend :

- Frisk, le huitième humain à arriver ici et la septième âme dont notre souverain avait besoin.

La carte était celle du Mat. On y voyait Frisk regardant celui qui tenait la carte sur un tapis de fleurs.

- Ce jeune humain fit tellement pour nous… Il résolut tant de problèmes, se fit tant d'amis…

Je lance des cartes un peu au hasard. Chacune représente les différents amis que Frisk s'est fait.

- A la fin de son voyage pacifique, il dénoua le sort dont était prisonnier le jeune prince Asriel et rendit la liberté aux Monstres.

Je pose la carte du Bateleur, représenta Asriel Dreemurr sous sa forme adulte. Ma voix prit un air plus triste.

- Mais à peine quelques mois après notre libération, la Surface fut prit d'un énorme cataclysme qui nous condamna à retourner sous terre, à accueillir de nombreux Humains et découvrir une nouvelle race que nous ne pensions jamais pouvoir exister ; les Hybrides, des progénitures métisses entre Humains et Monstres.

Je pose la carte des Amoureux, représentant deux Gardes Royaux mangeant une glace. Riant un peu face à l'ironie de la carte, je repris encore plus tristement.

- Et quelques mois encore plus tard, le Monde Souterrain fit face à sa plus grande tragédie… La mort du doux roi et de nombreux autres compatriotes par un Humain génocidaire dont l'identité est un mystère…

Je pose la carte du Diable, représentant le portrait de cet Humain, comme les témoins me l'ont décrit…

- Le jeune prince Asriel monta sur le trône, épaulé par la reine Toriel. Undyne, la chef de la Garde Royale actuelle à retourner tout le Monde Souterrain pour venger la mort de son roi mais rien… Jusqu'à aujourd'hui, aucun monstre n'a retrouvé ce mystérieux régicide.

Je pose la carte de la Force, dévoilant Undyne. Je remarque la tête de Zelraëck. Je lui pose une main sur l'épaule.

- Désolé de vous apprendre sa mort ainsi. Mais vous vouliez connaître notre situation, la voici. Les Humains et les Monstres n'ont pas le choix de cohabiter et notre bien-aimé souverain n'est plus… Mais la vie continue et tous les monstres ont juré sur leur âme qu'ils mettront fin aux méfaits de ce mauvais Humain…

Je me lève et commence à m'écarter de lui. S'il est vraiment si vieux, il va avoir du mal à digérer tout ça. Je souviens de la réaction de Gerson à l'annonce de la mort d'Asgore. Ce n'était pas beau… Pas beau du tout…

HRP:
 



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelraëck Thorvitch
Je suis un monstre !
avatar

Je suis un monstre !
Afficher infos
Messages : 42
Localisation : Foret de snowdin
Humeur : Seul

Feuille de personnage
Vie:
16/19  (16/19)
lv/LV: 7
Inventaire:

MessageSujet: Re: Retour à la réalité [PV : Grillby]   Jeu 29 Sep - 19:20
Il me corrigeât, m'invitant à l'appeler par son nom "Grillby". Il s'assoit, regardant une autre table entourée de monstre canin avant de revenir sur moi

- Commençons donc par ce que vous connaissez, Monsieur… ?

Je lui répondis, selon le protocole qu'on m'avait appris, ne sachant pas si je devais y ajouter mon ancien titre, puis je préféras ne pas aborder le sujet pour l'instant.

-Thorvitch, je me nomme, Zelraëk "Red" Thorvitch, vous pouvais m’appeler Zelraëk.

-Zelraëck ? Très bien…

Mon hôte sortit un paquet de carte à joueur qu'il mélangea consciencieusement.

Il me lança une des cartes, entamant la narration. J'étudiais les détails de la carte. Les cartes étaient de la même teinte que le parchemin, l'illustration de couleur vive était bordée d'or, les arabesque soutenais un cœur rouge, une âme, juste au-dessus du nom de la carte. Les quartes coins de la carte présentaient des motifs divers, portant sûrement un sens qui m'était pour l'instant inconnu.

- Il y a longtemps, les Monstres furent enfermé sous le Mont Ebott après avoir perdu la Grande Guerre contre les humains. Ce que nous avons d'abords considéré comme notre prison devint, avec le temps, notre maison. Mais un incident arriva…

Il me lança une seconde carte. Sans âme cette fois ci.

- A cause d'un concours de circonstances, le jeune prince Asriel se fit tuer par des Humains après avoir absorber l'âme humaine du second enfant (adoptif) du couple royal. Il devint un être sans-âme, et notre roi fut rempli de haine pour les Humains tandis que notre reine pleura la mort de ses deux enfants. Notre roi Asgore décida d'exterminer tous les Humains qui tomberaient ici, dans le Monde Souterrain. Ainsi, en récupérant 7 âmes humaines, il aurait pu nous libérer de cette prison souterraine… Mais…

De terribles nouvelles, je frissonnais imaginant le couple royal devant la perte de leurs enfants, même si la mort de l'humain rester un mystère. Il me présenta deux cartes, Asgore et Toriel, le dit couple.

- Nos souverains se séparèrent et la reine Toriel s'exila dans les Ruines. Des années passèrent et notre Roi arriva presque à son but. Il avait six âmes… Il ne lui en manquait qu'une…

Cette nouvelle me fit mal, ils étaient inséparables, mais le choix d'Asgore était justifié, autant que celui de Toriel de partir. Une humaine, plus exactement, une enfant dans les ruines, me faisant venir brièvement le souvenir de celui que j'avais attaqué.

- Frisk, le huitième humain à arriver ici et la septième âme dont notre souverain avait besoin. Ce jeune humain fit tellement pour nous… Il résolut tant de problèmes, se fit tant d'amis…

Il étala un éventails de carte, représentant de nombreux monstres, sûrement important à l'aventure de Frisk.

- A la fin de son voyage pacifique, il dénoua le sort dont était prisonnier le jeune prince Asriel et rendit la liberté aux Monstres.


Je vis le fils d'Asgore et de Toriel, il leurs ressemblait beaucoup, il semblait vêtu d'une tunique de mage, arborant la delta rune Dreemur, complété avec quelques pièces d'armure, empruntant son apparence à celles de ses deux parents.

-Mais à peine quelques mois après notre libération, la Surface fut prit d'un énorme cataclysme qui nous condamna à retourner sous terre, à accueillir de nombreux Humains et découvrir une nouvelle race que nous ne pensions jamais pouvoir exister ; les Hybrides, des progénitures métisses entre Humains et Monstres.

Une réponse aussi terrifiante que concrète à mes questions : La surface n'existe plus, et c'était surement le cataclysme qui m'avait libéré. Mon cœur se vrillait en imaginant ne plus revoir les grandes prairie d'herbe et le soleil.

- Et quelques mois encore plus tard, le Monde Souterrain fit face à sa plus grande tragédie… La mort du doux roi et de nombreux autres compatriotes par un Humain génocidaire dont l'identité est un mystère…

Il posa une dernière carte, montrant une guerrière à la fière allure. Avant de poser une main sur mon épaule.

- Le jeune prince Asriel monta sur le trône, épaulé par la reine Toriel. Undyne, la chef de la Garde Royale actuelle à retourner tout le Monde Souterrain pour venger la mort de son roi mais rien… Jusqu'à aujourd'hui, aucun monstre n'a retrouvé ce mystérieux régicide.

Il se leva, sûrement pour s'occuper de ses commandes, me laissant ainsi le temps de réfléchir seul. J’eus un sourire amer, heureux que cela ne soit aujourd'hui que je découvre la mort d'asgore.

Je restait ainsi le regard dans le vide, interdit, m'isolant de mon environnement pour demeurer dans le silence inhabituel de mon esprit. Les mains maintenant fermement ma chope.

Quelques minutes passeraient, puis je but d'une traite le reste de mon alcool, avant me lever.

Je me dirigeas lentement vers la porte, me retournant pour regarder Grillby :

-Merci... Merci pour tous… Mais tous l'alcool du monde ne pourrais faire disparaitre ma douleur d'avoir perdu tous ceux que je connaissais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grillby
Gérant du Grillby's Bar
avatar

Gérant du Grillby's Bar
Afficher infos
Messages : 51
Localisation : Au Grillby's Bar...
Humeur : ...

Feuille de personnage
Vie:
15/15  (15/15)
lv/LV: 5
Inventaire:

MessageSujet: Re: Retour à la réalité [PV : Grillby]   Sam 1 Oct - 16:47



                  



Retour à la réalité







- Désolé de vous apprendre sa mort ainsi. Mais vous vouliez connaître notre situation, la voici. Les Humains et les Monstres n'ont pas le choix de cohabiter et notre bien-aimé souverain n'est plus… Mais la vie continue et tous les monstres ont juré sur leur âme qu'ils mettront fin aux méfaits de ce mauvais Humain…

Je me lève et commence à m'écarter de lui. S'il est vraiment si vieux, il va avoir du mal à  digérer tout ça. Je souviens de la réaction de Gerson à l'annonce de la mort d'Asgore. Ce n'était pas beau… Pas beau du tout… Mais ce monstre est un personnage calme semblerait-il. Je le remarque de loin, finir brusquement son verre. Je me re-rapproche de lui. Il se lève et commence à partir et me lance avant de sortir du Bar.

- Merci... Merci pour tous… Mais tout l'alcool du monde ne pourrais faire disparaître ma douleur d'avoir perdu tous ceux que je connaissais.
- Attendez. Si vous étiez présent lors de la Grande Guerre, je suis sûr que le vieux Gerson aimerait vous voir.

Je remarque qu'il s'est arrêté. Je continue mon argument d'un ton sérieux et triste.

- Il a dit quelque chose de similaire à vous, une fois. Qu'il était le dernier de son époque… Il habite un petit magasin dans Waterfall. Rendez-lui visite. Il sera assurément content de voir un rescapé de la Grande Guerre. Et profitez-en pour aller voir la Chef de la Garde Royale, Undyne. Vos connaissances et votre expérience lui sera utile. J'en suis persuadé.

Il me remercie pour le renseignement et sort du bar. Je lui fais un signe de tête et le regarde sortir. Je suis triste que ce vieux monstre ait tant perdu. Les temps sont durs pour tous, mais nous devons continuer à avancer. Je m'en retourne à sa table. Je récupère les cartes une à une. La dernière que je prends dans mes mains est celle de l'Empereur. Je regarde le bout de papier…



Les Habitués du Bar se rassemblent autour de moi, me prenant dans leur bras, me tapotant l'épaule… Asgore nous manque… A tous…



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


Afficher infos

MessageSujet: Re: Retour à la réalité [PV : Grillby]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Retour à la réalité [PV : Grillby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ô! Le dur retour à la réalité!
» Retour à la réalité | Cérya
» Retour à la réalité [Grant Wilson]
» Retour à la réalité [Flashback / One-shot]
» Retour à la réalité
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Undertale Heart :: Les souterrains :: Snowdin :: Snowdin-