AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

✨ Le bottin des avatars est a jour ! N'oubliez pas de vous y rendre
une fois que votre fiche sera validee ~
✨ Privilegiez la race des humains mais aussi les personnages speciaux
qui n'attendent qu'a etre joues ! Bon jeu a vous !

Partagez | 
 

 A la recherche de chaleur [pv Grillby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amerlyllian
❄ Sweet Snow Princess ❄
avatar

❄ Sweet Snow Princess ❄
Afficher infos
Messages : 235
Age : 23
Localisation : Ciudad Real, Espagne
Humeur : Changeante~♪

Feuille de personnage
Vie:
33/33  (33/33)
lv/LV: 7
Inventaire:

MessageSujet: A la recherche de chaleur [pv Grillby]   Mar 7 Juin - 18:23
Ce soir, tu n'allais pas très bien.
On pouvait même dire que tu allais mal puisque tu avais froid – ce qui était plutôt rare, au vu de ton métissage. En temps normal, tu serais rentrée à la maison pour te rouler en boule dans ton lit mais c'était trop loin. Le bar-restaurant de Grillby était plus près et c'était plus chaud, indéniablement. Il était, certes, assez fréquenté – surtout à une telle heure – mais le bruit ne saurait te déranger dans cette situation.

Comme d'habitude, tu te plaças un peu en retrait, sur une table loin de la porte, proche du mur – dans un coin agréable, peu éclairé et sans courants d'air. Tu étais fatiguée et, même si tu n'avais pas faim, il fallait que tu manges quelque chose de chaud si tu voulais pas t'évanouir : tu avais perdu trop de chaleur en gardant les enfants du village. Ils avaient voulu jouer en forêt et la venue du blizzard vous obligea à rebrousser rapidement chemin.

Tu croisas les bras, les frottant frénétiquement avant de poser ton front contre la table.
Ah… même le bois était tiède, c'était agréable.

Plusieurs minutes s'écroulèrent avant que quelqu'un ne s'approche de toi…
C'était un monstre que tu connaissais, un de tes voisins : un loup gris qui accoutumait à boire seul, quand il venait, et qui quitta sa table habituelle pour venir te tenir compagnie quelques instants. Vous aviez grandi ensemble et il avait eu le malheur de percevoir une de tes crises par le passé. C'est pourquoi, il savait ce qu'il devait faire : il s'assit à côté de toi posa sa veste sur tes épaules, frottant doucement ton dos avant de hausser la voix pour que le propriétaire des lieux l'entende :

Eh, Grillby ! Une autre vodka et un chocolat chaud à la cannelle, s'il te plaît. lança-t-il, accompagnant ses paroles d'un léger geste de patte.

Tu n'aimais pas qu'on te voit dans cet état, tu n'aimais pas montrer tes faiblesses. Hélas, tu allais passer une bonne partie de la soirée ici… Le silence s'installa entre vous et tu tardas quelques instants à le briser, murmurant à ton aîné – tout en te blottissant contre lui, sans lever la tête :

Merci, Gabby...
Pas d'quoi. Mais, tu me remercieras quand tu iras mieux... retorqua-t-il, laissant à nouveau le silence peser.


► HRP:
 



PrésentationLiensRps
❋ Voix normale ❋Thème ❋ Couleur : #cba6de


Dernière édition par Amerlyllian le Sam 10 Sep - 22:18, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azhentia-chronicles.eclipseforo.com/
Grillby
Gérant du Grillby's Bar
avatar

Gérant du Grillby's Bar
Afficher infos
Messages : 52
Localisation : Au Grillby's Bar...
Humeur : ...

Feuille de personnage
Vie:
15/15  (15/15)
lv/LV: 5
Inventaire:

MessageSujet: Re: A la recherche de chaleur [pv Grillby]   Mer 8 Juin - 1:03



                  



A la recherche de chaleur







Une petite soirée comme les autres… Beaucoup de jours sont semblables ces temps-ci… Mais je ne dois pas me laisser tomber dans l’oisiveté du quotidien ! Je dois servir mes clients du mieux que je peux et être présent pour mes amis en ces temps difficiles. Il y a pas mal de monde ce soir. L'Unité Canine semble s'être trouvée des adversaires de taille au poker. Je rigole un peu en voyant qu'ils commencent à paniquer.

Une nouvelle cliente entre dans mon humble établissement. Vu le bruit ambiant, je devrais crier pour la saluer… Je préfère lui faire un signe de tête si elle me remarque… Elle n'a pas l'air d'aller bien. Gabby, le loup gris, se rapproche d'elle, une mine inquiète. J'espère qu'elle n'a rien de grave. Je déteste voir mes chers clients malades ou tristes (sauf le Lapin Malade car lui, il est tout le temps malade… D'où son surnom.). Gabby m’interpelle, criant par delà la cacophonie :

- Eh Grillby ! Une autre vodka et un chocolat chaud à la cannelle, s'il te plaît.

Je ne lui répond pas et lève mon pouce en l'air vers lui, lui signifiant que j'ai bien entendu sa demande et que je m'y attelle de ce pas. Je prépare donc en vitesse les commandes et fonce à toute vitesse vers la table de la jeune femme et du loup. J'aime le service rapide et instantané, surtout pour une cliente mal en point. En un rien de temps, je suis à leur tablée, un plateau de service en main avec leurs boissons dessus. Je sers donc la vodka à Gabby et pose délicatement le chocolat chaud devant la demoiselle, dont la pâleur me surprend. L'air autour d'elle semble plus froid… Mais elle a l'air humaine (malgré la couleur de ses yeux et de ses cheveux)… Une hybride ? Sans aucun doute… Je m'adresse à elle :

- Je l'ai réchauffé un peu en venant… Vous avez l'air frigorifié…
- Je te le fais pas dire, répond Gabby, la pauvre est sensible au climat et le temps d'aujourd'hui ne l'aide pas…
- Je vois… Je pourrais peut-être-

Je ne finis pas ma phrase. Cela pourrait être déplacé… Gabby me regarde avec des yeux curieux et malicieux. Il a compris ce que j'allais dire… Qu'importe. Je me penche vers la demoiselle, ignorant le regard de ce coquin de loup.

- Ahem. Excusez-moi de ne pas m'être présenté plus tôt, mais le travail passe avant la politesse chez moi. Je suis Grillby, tenancier et barman de ce modeste établissement. Je ne suis pas sûr de vous avoir déjà croisez ici… Vous êtes ?

Malgré ma question, je suis sûr d'avoir vu cette dame ici, par le passé. Je vois tellement de monde, elle ne doit être arrivé ici que depuis peu. Ou alors elle évite la compagnie, ce qui est dommage car j'ai construit cet endroit pour créer de la compagnie, à ceux qui en ont besoin et à ceux qui en recherche… Je fixe la jeune femme d'un air interrogatif, illisible sur mon visage d'élémentaire.



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amerlyllian
❄ Sweet Snow Princess ❄
avatar

❄ Sweet Snow Princess ❄
Afficher infos
Messages : 235
Age : 23
Localisation : Ciudad Real, Espagne
Humeur : Changeante~♪

Feuille de personnage
Vie:
33/33  (33/33)
lv/LV: 7
Inventaire:

MessageSujet: Re: A la recherche de chaleur [pv Grillby]   Mar 21 Juin - 0:28
Dire que tu grelottais c'était peu dire : tu tremblais, carrément. Tu avais beau être dans un endroit plutôt chaud et que Gabby t'ait couverte avec sa veste, tu avais toujours froid. Tu n'arrivais pas à entrer en chaleur, plutôt, puisque tu avais perdu beaucoup d’énergie durant la journée. Tu pouvais parfaitement absorber la chaleur environnante, celle de la nourriture et autres, mais elle était incapable de te réchauffer. Ce n'était pas assez et, c'est pour ça que tu étais parfois en rave d’énergie : tu n'en prenais qu'à Gabby et à tes parents adoptifs, de temps à autres. Tu avais besoin de la chaleur d'autrui, pour toi. Pour tes pouvoirs, c'était une toute autre histoire, pouvant la puiser un peu partout, transformant ne serait-ce que l'humidité de l'air en glace. Tu n'avais pas toujours besoin de chaleur pour ça mais pour vivre, si. Tu avais connu pire, il fallait l'avouer mais, si tu ne faisais pas quelque chose, vite, tu allais te retrouver raide, comme lors de la crise que tu as fait il y a six ans. On ne pouvait même pas t'approcher, à cause de la violente chute de température que tu avais causé – d'ailleurs, actuellement, tu en causais une, puisque tu absorbais passivement la chaleur des lieux.

Tes pouvoirs n'étaient qu'un inlassable cercle vicieux, au final…
De quoi te réjouir autant que te déprimer. Pouvais-tu te permettre de te coller aux gens pour leur prendre l’énergie ? Nop. Ce n'était pas une question de fierté mais de politesse. Tu te fichais de la façon dont on pouvait te voir, ce qu'on pouvait croire ou dire mais… sauter sur des inconnus pour profiter de leur chaleur était quand même un peu louche, uh ? Ça allait contre tes principes, contre l'éducation qu'on t'avait inculqué. Tu ne pouvais pas déranger autrui de la sorte…

Le propriétaire des lieux ne tarda que quelques instants à vous apporter votre commande. Tu sentis une douce chaleur irradier de lui. Ce n'était pas juste le chocolat chaud qu'on avait posé devant toi qui te faisait envie – malgré toi. C'est pourquoi, tu levas la tête, restant blottie contre le loup. Tu regardas le fameux Grillby, le regard distrait – tu avais du mal à te concentrer, dans ton état actuel. Tu levas juste tes mains pour rapprocher la tasse, la gardant soigneusement entre tes mains.

Je l'ai réchauffé un peu en venant… Vous avez l'air frigorifiée…

Tu regardas ta tasse puis regardas l'homme de flammes à nouveau.
Il fallait que tu parles, que tu n'aies pas l'air aussi absente, que tu lui fasses comprendre que tu l'avais entendu. Ne serait-ce que par politesse. Tu esquissas un faible sourire, soufflant un merci avant d'approcher le chocolat chaud de tes lèvres. Tu ne craignais pas de te brûler, cette petite douleur te ferait du bien, en fin de comptes – tu pouvais vivre avec. Ainsi, tu bus une petite gorgée, sans trop attendre – savourant ta boisson : elle était bonne, très bonne. Dedans, il y avait un peu de vanille et de la cannelle, sans compter qu'il n'était pas trop sucré – le juste suffisant. Tu te comportais presque comme un enfant, pour le coup, gardant la tasse près de ton visage même quand tu ne buvais pas – un petit sourire figé aux lèvres : c'était de la satisfaction.

Je te le fais pas dire, la pauvre est sensible au climat et le temps d'aujourd'hui ne l'aide pas…
Je vois… Je pourrais peut-être-

Hm ? Tu regardas ton ami avant de regarder votre interlocuteur.
Tu étais trop distraite pour comprendre ce qu'il avait voulu dire et/ou pourquoi il n'avait pas fini la phrase mais tu sentis l'amusement du loup. Tu haussas vaguement un sourcil, fixant le canidé : qu'est-ce qui lui paraissait aussi drôle ? Pourquoi regardait-il aussi malicieusement le tenancier ? Avais-tu loupé quelque chose ? C'était probable mais.. peut-être que ce n'était pas important. Tu bus encore du chocolat, poussant un petit soupir de bien être. Ignorant le regard vicieux de ton ami, le propriétaire des lieux se pencha vers toi. Par politesse, tu baissas un peu la tasse, le regardant lui, à son tour – c'était difficile de savoir à quoi il pouvait penser parce qu'il était… inexpressif. Il n'avait pas d'yeux ni bouche visibles… Heureusement que tu étais douée d'empathie, sinon, tu te serais sûrement sentie mal à l'aise en présence de cet homme. Toi qui aimais regarder les gens dans les yeux…

Ahem. Excusez-moi de ne pas m'être présenté plus tôt, mais le travail passe avant la politesse, chez moi. Je suis Grillby, tenancier et barman de ce modeste établissement. Je ne suis pas sûr de vous avoir déjà croisée ici… Vous êtes ? te demanda l'élémentaire de feu.

Doucement et discrètement, tu pinças tes lèvres pour retirer le surplus de chocolat. Ensuite, tu posas la tasse sur la table, frémissant. Rien que l'éloigner de toi te donnait l'impression de perdre de la chaleur. Tu sentis le regard de ton ami peser avant de voir un petit sourire en coin sur ses babines. Tu lui lanças un regard interrogatif, prenant la parole :

Amerlyllian, mais tout le monde m'appelle Amy ou Lys. Ravie de faire votre connaissance. lui répondis-tu, d'une voix douce et, parfois, un peu étouffée : tu tremblotais toujours. Je ne viens qu'occasionnellement… parfois, quand il y a Gabby. Je… Je ne reste pas longtemps, d'accoutumé, et je me fais discrète... te justifias-tu, émettant un petit gloussement.

En effet, tu ne restais jamais bien longtemps.
Parfois, on t'invitait à boire quelque chose, mais tu n'acceptais jamais les propositions de tes connaissances ni de tes clients. Mine de rien, être dans la foule supposait un grand effort pour toi, du moins, quand c'était un environnement bruyant, où on pouvait ressentir toutes sortes d'émotions. Un bar-restaurant n'était pas le meilleur endroit pour quelqu'un comme toi. Et jouer avec les gosses dans la rue, non plus, mais tu aimais les enfants. Comment pourrais-tu refuser de leur accorder quelques instants ? Bref. C'étaient deux situation totalement différentes.

Votre chocolat chaud est délicieux, M. Grillby. ajoutas-tu, portant à nouveau la tasse jusqu'à tes lèvres.

Bleh. À force d'absorber la chaleur et de refroidir l'air autour de toi, tu avais fini par transformer ta boisson en crème de chocolat : le froid l'avait rendu plus épais et maintenant, tu avais l'impression de l'avoir sorti du réfrigérateur. Le rouge aux joues, tu baissas un peu le regard, serrant ta tasse entre tes deux mains. Le loup se mit à ricaner, comprenant que tu n'oserais pas demander au tenancier de te le réchauffer. Il but une gorgée de sa vodka avant tapoter le bord de ta tasse, s'adressant au proprio :

M. Grillby, waw. Comme che meugnon~. Dis, tu pourrais le lui réchauffer, s'il te plaît ? Au pire, tu peux lui apporter un bâtonnet, parce qu'elle va finir par en faire une glace !

Le loup rit à sa propre calembour, passant un bras autour de tes épaules. Il ne se moquait pas de toi, ni du tenancier : il vous taquinait, seulement. Un peu d'humour ne faisait pas de mal, uh ? Et, il faut bien avouer que, si tu ne te réchauffes pas vite, tu vas vraiment transformer vos boissons en sorbets.



PrésentationLiensRps
❋ Voix normale ❋Thème ❋ Couleur : #cba6de
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azhentia-chronicles.eclipseforo.com/
Grillby
Gérant du Grillby's Bar
avatar

Gérant du Grillby's Bar
Afficher infos
Messages : 52
Localisation : Au Grillby's Bar...
Humeur : ...

Feuille de personnage
Vie:
15/15  (15/15)
lv/LV: 5
Inventaire:

MessageSujet: Re: A la recherche de chaleur [pv Grillby]   Jeu 23 Juin - 17:06



                  



A la recherche de chaleur







- Je suis Grillby, tenancier et barman de ce modeste établissement. Je ne suis pas sûr de vous avoir déjà croisez ici… Vous êtes ?

Malgré ma question, je suis sûr d'avoir vu cette dame ici, par le passé. Je vois tellement de monde, elle ne doit être arrivé ici que depuis peu. Ou alors elle évite la compagnie, ce qui est dommage car j'ai construit cet endroit pour créer de la compagnie, à ceux qui en ont besoin et à ceux qui en recherche… Je fixe la jeune femme d'un air interrogatif, illisible sur mon visage d'élémentaire. Elle me répondis d'une voix souffrante :

- Amerlyllian, mais tout le monde m'appelle Amy ou Lys. Ravie de faire votre connaissance. Je ne viens qu'occasionnellement… parfois, quand il y a Gabby. Je… Je ne reste pas longtemps, d'accoutumé, et je me fais discrète…
- C'est donc pour cela que votre visage m'était familier. Ravi également, Miss Amerlyllian.

Je lui lance un sourire amical. Certains de mes amis disent qu'on peut me voir sourire si l'on regarde bien. J'espère qu'elle le verra. Alors que je les regarde tous les deux boire tranquillement, j'augmente discrètement et très légèrement la chaleur de mon corps pour compenser avec celle qui entoure cette femme. J'ai l'étrange impression que son corps absorbe la chaleur environnante. A la façon d'un reptile, elle doit en avoir besoin pour bouger et garder son sang (si elle en possède) à température normale.

- Votre chocolat chaud est délicieux, M.Grillby.

Un air de satisfaction et de bien-être commence peu à peu à apparaître sur le visage de Amerlyllian. Je m'incline légèrement en signe de remerciement et dit :

- Vous m'en voyez grandement content.

Le regard de Gabby se fait de plus en plus soutenu entre moi et cette… hybride ? (note mentale de Grillby : penser à lui demander ce qu'elle est.) Je tourne mes invisibles pupilles vers le vieux loup qui à l'air de bien se marrer dans son coin. Je soupire, relâchant dans l'air un nuage de fumée semblable à une fumée de cigarettes. Je le fixe pour lui demander :

- Qu'y a-t-il, Gabby ?
- M. Grillby, waw. Comme che meugnon~. Dis, tu pourrais le lui réchauffer, s'il te plaît ? Au pire, tu peux lui apporter un bâtonnet, parce qu'elle va finir par en faire une glace !
- Mmh ?

En regardant ce que me montrait le canidé, je remarque que le bout de ses doigts commencent à produire une fine couche de givre. C'est bien ce que je pensais, elle ne se nourrie pas d'aliments (ou pas que) mais de chaleur. Le loup rigole, gorge déployée. Je ferme doucement les yeux et demande à la jeune femme si je peux m'asseoir en face d'elle. Une fois qu'elle accepte, je m'assois doucement et la regarde dans les yeux. Elle a de beaux yeux… Je prends très délicatement la tasse de ses mains, qui se réchauffe instantanément et la pose… à une longueur de bras de moi.

- Vous êtes une hybride caloriphage, n'est-ce pas ?

Sans vraiment attendre de réelle réponse, je prends très doucement les mains d'Amerlyllian, en mettant ses doigts à l'intérieur de mes paumes.

- N'ayez aucune crainte, je ne brûle pas…

Une fois que j'ai attrapé ses mains, j'augmente la chaleur de mon corps en me focalisant sur mes paumes et en forçant un peu ma chaleur naturelle à entrer dans son corps et à se répandre dans tout son organisme. Mon visage devient légèrement plus foncé, signe que je rougis un peu.

- Excusez cet acte indigne d'un gentleman mais si vous êtes capable de transformer un chocolat chaud en sorbet simplement en le touchant, ceci devrait vous être bénéfique et nécessaire.



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amerlyllian
❄ Sweet Snow Princess ❄
avatar

❄ Sweet Snow Princess ❄
Afficher infos
Messages : 235
Age : 23
Localisation : Ciudad Real, Espagne
Humeur : Changeante~♪

Feuille de personnage
Vie:
33/33  (33/33)
lv/LV: 7
Inventaire:

MessageSujet: Re: A la recherche de chaleur [pv Grillby]   Jeu 7 Juil - 11:37
Gabriel rit davantage, à s'en déboîter la mâchoire, quand propriétaire des lieux réalisa que ce que tu étais en train de faire – involontairement : tu avais commencé à givrer ta tasse ainsi que le contenu de celle-ci. Le tenancier te demanda s'il pouvait s'asseoir en face de toi, ce à quoi tu répondis d'un petit hochement de tête. Ainsi, dès que tu lui eus fourni ta réponse, il s'installa et te regarda dans les yeux. Tu sentais son regard, du moins, et te dis que si tu avais été capable de percevoir son sourire, il devait également avoir des yeux. Non ? De ce fait, tu soutins timidement son regard et ce, jusqu'à ce qu'il ne te prenne la tasse des mains, délicatement, afin de réchauffer ta boisson. Ensuite, il la posa loin de vous… de toi… c'était comme s'il venait de te confisquer le chocolat jusqu'à nouvel ordre – ce qui te fit hausser un sourcil, suivant la tasse brièvement du regard avant de faire la moue.

Vous êtes une hybride caloriphage, n'est-ce pas ? te demanda-t-il et, aussitôt, sans te laisser le temps de répondre quoi que ce soit, il prit doucement tes mains dans les siennes – gardant tes doigts à l'intérieur de ses paumes. N'ayez aucune crainte, je ne brûle pas… te rassura-t-il, augmentant sa chaleur corporelle afin de te stabiliser. Il forçait un peu la chaleur à entrer en toi, ce qui te provoqua un petit sentiment de malaise – tout comme à lui. D'ailleurs, autant lui comment toi aviez rougit – toi, plus que lui, indéniablement. Excusez cet acte indigne d'un gentleman mais si vous êtes capable de transformer un chocolat chaud en sorbet simplement en le touchant, ceci devrait vous être bénéfique et nécessaire.

Rester en silence était le meilleur des choix, pour l'instant… Il n'y avait aucune raison pour que tu refuses son coup de main. Ce serait idiot et malpoli, c'est pourquoi, tu te laissas faire et absorbas la chaleur qu'on te proposait. Et puis, tu sentais que tu pouvais faire confiance à cet homme.

Il n'y avait pas beaucoup de monstres qui le possèdent et, d'ailleurs, tu n'avais encore jamais rencontré quelqu'un qui ait le même que toi – en dehors de feu ta mère biologique. Les gens avaient tendance à te confondre avec une humaine pouvant maîtriser la magie – à une cryomacienne, en l’occurrence. Néanmoins, ta magie était plus particulière, plus complexe et qui exigeait certains conditions pour pouvoir être employé d'une façon optimale. Contrairement à la cryomancie, qui pouvaient générer de la glace et ou du froid en usant uniquement de la magie, la cryokinésie thermokinétique impliquait l'absorption de chaleur pour pouvoir la transformer en autre chose. Par ailleurs, ce pouvoir te permettait également utiliser l'humidité ambiante pour générer du froid ou de la glace – usant de l'eau à l'état gazeux ou liquide, que tu solidifiais. Indéniablement, tu devais avoir plus de faiblesses que les monstres et les hybrides employant la magie conventionnelle mais, ça devait bien avoir ses atouts, aussi ! Même si tu venais à être à court d’énergie, du moment qu'il aurait de la chaleur et/ou de l'humidité, tu pouvais t'en sortir, usant ces éléments à ton avantage.

Quoi qu'il en soit, ton pouvoir était particulier et, parfois, instable, mais c'était l'héritage de ta mère et tu étais capable de faire des belles choses avec. Tu avais beaucoup de maîtrise si on exceptait les rares crises que tu avais vécu quand tu manquais de chaleur pendant une période trop prolongée. Ironique pour une hybride yuki-onna. Tu aimais le froid autant que tu appréciais la chaleur et tout allait bien du moment que l'équilibre éphémère de ton organisme demeurait. Aujourd'hui, ce fut Grillby qui parvint à te stabiliser, tout comme Gabby réussit à le faire quand vous étiez enfants. Tu leur étais redevable.

En même temps, le fait que l’élémentaire igné ait directement compris que tu absorbais la chaleur pour générer les basses températures te surprenait. Il était la première personne à l'avoir compris, en dehors du domaine familial – et de Gaby, of course. Lentement mais sûrement, tu cessas de trembler : tu t'étais réchauffée et un long soupir d'aise se fraya chemin entre tes lèvres. De ce fait, tu eus meilleure mine.

Honteuse de ne pas avoir réussi à cacher tes faiblesses et avoir inquiété autrui, tu baissas le regard vers ses mains, les caressant du bout des doigts. Tu n'aurais jamais crû pouvoir toucher un homme de flammes – du moins, sans être blessée. C'était fascinant mais, puisque tu allais mieux, tu finis par briser cet agréable contact : éloignas tes mains des siennes, les posant sur le bord de la table. Tu pinças brièvement tes lèvres avant de lever ton regard vers le tenancier. Une fine esquisse, pleine de tendresse et de gratitude, étira aussitôt tes lèvres – malgré cette petite gêne qui te titillait.

Je vous remercie pour vos attentions, M. Grillby... soufflas-tu, élargissant ton sourire. Tu poursuivis aussitôt : Je vous suis sincèrement reconnaissante.

Gabby garda son bras autour de tes épaules pendant tout ce temps, mais… la situation le rendait un peu jaloux, tu le sentais. Encore est-il, ta santé passait avant tout, pour lui. Il tenta aussi bien que mal de chasser cette jalousie infondée en se disant que c'était pour ton bien que Grillby avait fait ça – et c'était magiquement efficace !

T'sais, Grillby ? Je suis surpris parce que, jusqu'à présent – et, à ce que j'sache –, personne d'autre que sa famille et moi avions compris qu'elle absorbait la chaleur. avoua le jeune loup, se penchant sur la table. Il parlait à voix basse, sur un ton de confidence avant d'ajouter un commentaire avec une pointe d'humour – te donnant une petite tape sur le bras : Tu l'as vite grillée !

Hm. En effet et, euhm… Concernant votre question de tantôt… fis-tu, parlant calmement et d'une voix douce – plus naturelle qu'avant, puisque tu te sentais bien, désormais. Il est vrai que je me nourris de cette chaleur, pour ainsi dire, mais ce n'est qu'un aspect de mon pouvoir… Je suis ce qu'on pourrait appeler une « cryokinésiste thermokinétique »… Je maîtrise la glace et le froid mais, ironiquement, j'ai besoin de chaleur...

Tu émis un gloussement discret.
C'est clair que, pour quelqu'un comme toi, c'était une bizarrerie mais ça ne faisait que te rendre plus spéciale. Tu n'avais jamais craché sur ton pouvoir, tu l'acceptais comme tout ce que que rencontrais au quotidien. Que ce soit bon, ou mauvais. Dans ce cas, tu voyais ton pouvoir comme un don et non comme une malédiction. Il te rappelait qu'une partie de ta mère vivait en toi, à travers toi. C'était quelque chose de précieux, pour toi.



PrésentationLiensRps
❋ Voix normale ❋Thème ❋ Couleur : #cba6de
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azhentia-chronicles.eclipseforo.com/
Grillby
Gérant du Grillby's Bar
avatar

Gérant du Grillby's Bar
Afficher infos
Messages : 52
Localisation : Au Grillby's Bar...
Humeur : ...

Feuille de personnage
Vie:
15/15  (15/15)
lv/LV: 5
Inventaire:

MessageSujet: Re: A la recherche de chaleur [pv Grillby]   Lun 11 Juil - 19:26



                  



A la recherche de chaleur






I got you feeling like you'll never give up on… Magic ! Magic !

- Excusez cet acte indigne d'un gentleman mais si vous êtes capable de transformer un chocolat chaud en sorbet simplement en le touchant, ceci devrait vous être bénéfique et nécessaire.

Mon visage devient légèrement plus foncé, signe que je rougis. Je ne peux m'empêcher d'être gêner de tenir ainsi les mains d'une dame que je viens de rencontrer. Mais comme je l'ai dit, mon action doit être nécessaire pour elle. Je remarque d'ailleurs que les tremblements et le teint un peu sombre de la jeune femme disparaît peu à peu. Elle retire ses mains des miennes, signe qu'elle doit aller mieux. Je la regarde, curieux.

- Je vous remercie pour vos attentions, M.Grillby… Je vous suis sincèrement reconnaissante.
- Cela n'est rien, mademoiselle. Je ne fais que mon travail qui est de servir mes clients du mieux possible…

Je me lève et reprend la tasse de chocolat que j'avais posé plus loin sur la table. En la touchant, je la re-réchauffe, histoire qu'elle soit encore chaude quand la jeune hybride se remettrait à boire. Je la re-pose devant Amerlyllian et m'écarte un peu de la table. Mon travail de réchaud ambulant est terminé, donc je n'ai plus lieux de me tenir assis avec eux. Mais je reste assez près de la table, car je vois que Gabby veux en placer une.

- T'sais, Grillby ? Je suis surpris parce que, jusqu'à présent – et, à ce que j'sache –, personne d'autre que sa famille et moi avions compris qu'elle absorbait la chaleur. Tu l'as vite grillée !
- Gabby… Je suis un élémentaire venant du Feu le plus puissant du Monde Souterrain… Je ressens les changements de température et le taux d'humidité de l'air… Il est facile pour moi de voir que le température chute autour d'elle et que l'humidité semble converger vers elle. Et tes blagues ressemblent de plus en plus à celles de Sans…

Alors que j'explique mon cas à Gabby, je retire mes lunettes pour les essuyer avec une petite serviette prévue à cet effet que je garde toujours sur moi. Je garde les yeux fermés le temps de nettoyer mes lunettes (je n'aime pas montrer mes pupilles brillantes). Une fois ma paire remis sur mon visage, Amerlyllian reprend la parole.

- Hm. En effet et, euhm… Concernant votre question de tantôt… Il est vrai que je me nourris de cette chaleur, pour ainsi dire, mais ce n'est qu'un aspect de mon pouvoir… Je suis ce qu'on pourrait appeler une « cryokinésiste thermokinétique »… Je maîtrise la glace et le froid mais, ironiquement, j'ai besoin de chaleur…

La jeune hybride relâche un gloussement. Il semblerait que son pouvoir lui pose un problème. Si elle est vraiment une hybride, un de ses parents devait être un élémentaire… Je pose un genou à terre, face à elle et concentre ma magie dans ma main droite que je lève devant mon visage. Un nuage de flammes en sort puis se met à tourbillonner pour devenir plein de petites formes animales, comme des poissons, des oiseaux et des insectes incandescents. Les petites créatures de flammes se mettent alors à voler dans tout le bar, émerveillant les clients. Mon regard se pose sur Amerlyllian et je lui dit, d'une voix calme et paternel :

- Je ne connais pas votre histoire… Mais je peux vous assurer une chose… Aucun pouvoir n'est une malédiction, si on sait quoi en faire et comment le faire correctement. Si les vôtres vous posent des problèmes, c'est peut-être à cause d'un mauvais apprentissage. Je peux vous aider à mieux comprendre vos pouvoirs… Si vous n'avez personne pour le faire à ma place…

Je me met à faire des moulinets avec mon poignet. Les animaux de flammes se mettent à se rapprocher du plafond et à tourbillonner. Mes doigts accompagnent doucement le mouvement de mon poignet et les créatures de flammes prennent des formes beaucoup plus claires et précises. Un dernier mouvement légèrement plus brusque et les animaux s'éparpillent d'un coup pour se remettre à voler aléatoirement. Un roitelet lumineux vient se poser sur les genoux d'Amerlyllian.

- Contrôler sa magie prend du temps. Et vous me semblez encore jeune, pour une hybride. Je pourrais vous aider à rendre votre magie moins problématique… Si vous le souhaitez.

Le petit roitelet s'envole pour venir se poser sur l'épaule de la jeune femme. Je reste à genoux, les bras croisés et appuyés sur ma jambe. Mon regard, quoique qu'invisible, reste pour Amerlyllian. Elle me rappelle Fuku…



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amerlyllian
❄ Sweet Snow Princess ❄
avatar

❄ Sweet Snow Princess ❄
Afficher infos
Messages : 235
Age : 23
Localisation : Ciudad Real, Espagne
Humeur : Changeante~♪

Feuille de personnage
Vie:
33/33  (33/33)
lv/LV: 7
Inventaire:

MessageSujet: Re: A la recherche de chaleur [pv Grillby]   Jeu 28 Juil - 17:22
Tout le monde appréciait Grillby.
C'était un homme bien et, de par son âge, le contact avec toute sortes d'individus et autres, il avait acquis une grande sagesse. Tu avais beaucoup entendu parler de lui et tu ne te souviens pas d'une seule fois qu'on ait médit à son sujet. Il devait avoir des ennemis, comme tout le monde, mais tu n'en connaissais aucun – tu ne le connaissais pas lui, en soi, comment pourrais-tu en juger autrement ? Pourtant, ce soir, tu t'étais beaucoup rapprochée de lui, tu avais pu le comprendre un peu – du moins, tu en avais le sentiment.

Silencieusement et discrètement, tu l'observas pendant qu'il parlait avec ton ami Gabriel, comparant la qualité de ses blagues à celles de Sans – le squelette qui raffolait du ketchup et qui venait souvent au Grillby's, apparemment. Tu ne lui avais jamais parlé mais tu l'avais croisé, lui et son frère Papyrus. Après tout, qui n'avait jamais vu quelqu'un à Snowdin ? C'était un petit village, restreint avec beaucoup de gens de passage.

Le tenancier nettoya tranquillement ses lunettes et les enfila tout en t'écoutant.
Tu pris doucement la tasse, qu'il avait remis à ta portée quelques instants plus tôt et bus une gorgée du chocolat chaud avant que l’élémentaire igné ne vienne s'agenouiller près de toi. Sans préavis, il leva sa main droite, la gardant devant son visage avant d'y faillir jaillir un nuage de flammes. Ce dernier tourbillonna avant de se séparer et prendre diverses formes animales – des poissons, des oiseaux et des insectes, qui volaient dans la salle. C'était magnifique, tu le regardas avec émerveillement tandis que tes prunelles prenaient une brillante couleur dorée – symboles de ton intérêt et ta curiosité. Tu semblas presque enfantine avec ce sourire innocent aux lèvres. Alors que tes grandes prunelles suivaient les animaux incandescents à travers le bar, tu sentis le regard de ton aîné – et, difficilement, tu posas le tien sur lui.

Je ne connais pas votre histoire… Mais je peux vous assurer une chose… Aucun pouvoir n'est une malédiction, si on sait quoi en faire et comment le faire correctement. Si les vôtres vous posent des problèmes, c'est peut-être à cause d'un mauvais apprentissage. Je peux vous aider à mieux comprendre vos pouvoirs… Si vous n'avez personne pour le faire à ma place… te proposa-t-il, d'une voix aussi calme que paternelle.

Suite à cela, il fit des moulinets avec son poignet, faisant que les animaux ignés se rapprochent davantage du plafond et tournent. Peu après cela, d'un léger mouvement des doigts, les flammes prirent des formes plus précises et réalistes avant qu'un dernier mouvement, brusque, ne les éparpille dans les lieux. Un petit oiseau de feu vint alors se poser sur tes genoux. Ton sourire s'élargit, lors de sa venue – il était tiède et cette sensation était tellement agréable.

Contrôler sa magie prend du temps. Et vous me semblez encore jeune, pour une hybride. Je pourrais vous aider à rendre votre magie moins problématique… Si vous le souhaitez. termina Grillby, croisant les bras – restant agenouillé près de toi, appuyé sur ses jambes.

Le regard pétillant, tu tournas légèrement la tête afin de pouvoir observer le roitelet de flammes qui s'était envolé et posé sur l'une de tes épaules. Il était magnifique, inutile que tu prononces ne serait-ce qu'un mot pour exprimer à quel point cette magie t’émerveillait. Toi aussi, tu savais faire des formes avec la glace mais, la beauté de formes ignées te semblait supérieure. Tu avais une certaine auto-estime, certes, mais tu n'étais pas toujours satisfaite avec ce que tu faisais. Les autres voyaient plus tes créations à leur juste valeur. En tout cas, la proposition que le propriétaire des lieux t'avait fait était très intéressante. En effet, tu n'avais personne qui t'apprenne, ce que tu avais appris, tu l'avais fait instinctivement et/ou selon des vagues souvenirs de ce que ta génitrice faisait. Un jour, tu avais rêvé d'elle, son visage était flou mais elle semblait te ressembler beaucoup. Son tendre sourire, ses yeux améthyste et sa longue chevelure nivéenne… Je crois que tu pleurais, dans ce rêve et elle t'avait remonté le moral en faisant un animal de glace, comme Grillby l'avait avec avec ses flammes. Elle lui avait donné vie et l'avait fait jouer avec toi. Ceci dit, au réveil, tu ne t'en souvenais plus : tu savais seulement que tu avais joué avec un animal de glace et tu avais essayé de le reproduire dans la réalité, comme dans ce rêve – ce souvenir du passé, profondément enfoui dans ton esprit.

Sur cette pensée, tu regardas tes aînés à tour de rôles.
Tu demeuras silencieuse quelques instants avant de répondre aux propos du tenancier

Je semble plus jeune que je ne le suis mais, je suppose que, comparée à vous, je dois n'être encore qu'une enfant. En réalité, Gabby est à peine trois ans plus âgé que moi. commenças-tu, rougissant légèrement.

Il était vrai que tu semblais avoir entre 16 et 20 ans, pas plus, les avis différaient selon les tenues que tu portais et ton attitude – même si on te savait beaucoup plus mature que tu n'en avais l'air. Tu regardas tes mains, les posant sur tes cuisses, les paumes tournées vers le haut. Lentement, tu as tourné les mains, les gardant séparées mais plaçant les paumes l'une face à l'autre. Après une courte pause, ton sourire se fit presque nostalgique – empreint d'une certaine tristesse malgré toute ta douceur.

Certes, mon pouvoir a plus de faiblesses que celui de mes semblables mais… je ne l'ai jamais considéré comme quelque malédiction. Au contraire : il m'est précieux… continuas-tu, baissant progressivement la voix – jusqu'à murmurer.

Tu utilisas la chaleur et l'humidité présente dans le bar afin de la transformer en froid puis en glace au creux de tes mains. Progressivement, tu lui donnas la forme d'un petit lapereau – aux oreilles courtes, rabattues en arrière. Il semblait être en cristal, tellement qu'il semblait fragile. Pourtant, ce ne fut qu'une question de secondes avant qu'il n'agisse comme un animal vivant : il clignait parfois des yeux, remuait son petit nez et ses oreilles. Ta glace était spéciale, elle naissait de la chaleur, c'est pourquoi elle tardait plus à fondre.

Ce pouvoir et ce visage sont l'héritage de feu ma mère. Je ne saurais alors les détester... précisas-tu, caressant doucement le lapinou de glace qui tourna la tête vers toi avant de regarder ton interlocuteur. Il est vrai que personne parmi mes connaissances ne pourrait m'aider avec la maîtrise de mes pouvoirs mais… je m'en voudrais de vous déranger, M. Grillby. Je vous suis déjà redevable pour ce que vous avez fait aujourd'hui...



PrésentationLiensRps
❋ Voix normale ❋Thème ❋ Couleur : #cba6de
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azhentia-chronicles.eclipseforo.com/
Grillby
Gérant du Grillby's Bar
avatar

Gérant du Grillby's Bar
Afficher infos
Messages : 52
Localisation : Au Grillby's Bar...
Humeur : ...

Feuille de personnage
Vie:
15/15  (15/15)
lv/LV: 5
Inventaire:

MessageSujet: Re: A la recherche de chaleur [pv Grillby]   Ven 29 Juil - 17:11



                  



A la recherche de chaleur






Even in the dust, we shine…

- Contrôler sa magie prend du temps. Et vous me semblez encore jeune, pour une hybride. Je pourrais vous aider à rendre votre magie moins problématique… Si vous le souhaitez.

Le petit roitelet s'envole pour venir se poser sur l'épaule de la jeune femme. Je reste à genoux, les bras croisés et appuyés sur ma jambe. Mon regard, quoique qu'invisible, reste pour Amerlyllian, qui semble perdue dans ses souvenirs. La technique pour créer un animal élémentaire n'est pas très difficile. Mais maintenir sa forme de façon nette pendant un certain temps est difficile. Mais pour un élémentaire comme moi, c'est devenu aussi facile que d'allumer une bougie. Une flamme inoffensive, une illusion, un souvenir qui prend vie ; voilà ce que sont ces petits oiseaux, ces poissons et ces insectes… Le regard d'Amerlyllian alterne entre Gabby et moi. J'incline ma tête légèrement sur le côté, interrogatif.

- Je semble plus jeune que je ne le suis mais, je suppose que, comparée à vous, je dois n'être encore qu'une enfant. En réalité, Gabby est à peine trois ans plus âgé que moi.
- Oh… Je vous croyez plus jeune…

Certaines auraient été gêné de s'être trompé. Mais l'âge est quelque chose de compliqué entre humains, monstres et hybrides. Certains monstres vivent deux fois moins à deux fois plus longtemps qu'un humain normal. Les hybrides sont totalement aléatoires. Mais vu son visage, soit elle doit vivre très longtemps, soit elle a juste un visage jeune et vit aussi longtemps qu'un humain.

- Certes, mon pouvoir a plus de faiblesses que celui de mes semblables mais… je ne l'ai jamais considéré comme quelque malédiction. Au contraire : il m'est précieux…

Intérieurement, je soupire. J'ai connu tellement d'hybrides et même certains monstres qui considèrent leurs capacités comme inutiles ou maudites. Ainsi malgré le passé lourd qu'elle semble porter, elle accepte sa part monstrueuse. Mais elle a l'air d'avoir eu du mal avec ses pouvoirs malgré tout…

La voilà qui m'imite en créant un lapin de givre. La chaleur a un peu baissé mais elle va vite remonter avec ma présence. Sa forme est assez nette et il bouge normalement. Elle ne le déplace pas du moins… J'ai peut-être bel et bien quelques choses à lui apprendre sur ses pouvoirs…

- Ce pouvoir et ce visage sont l'héritage de feu ma mère. Je ne saurais alors les détester… Il est vrai que personne parmi mes connaissances ne pourrait m'aider avec la maîtrise de mes pouvoirs mais… je m'en voudrais de vous déranger, M. Grillby. Je vous suis déjà redevable pour ce que vous avez fait aujourd'hui…
- Me déranger ? Je suis le tenancier du seul et unique bar du Monde Souterrain. Pensez-vous que aider mes clients et mes amis me dérangent ? J'ai créé ce bar dans ce but… Aider ceux qui en ont besoin… Leur fournir un endroit où ils trouveront une aide, des conseils… Je me tais un instant. Et une famille… Je peux profiter de nombreuses heures où je ne travaille pas pour vous apprendre à mieux maîtriser ce pouvoir. Mais cela ne reste que votre choix… En tout cas, sachez que ma porte reste ouverte si jamais vous avez encore « un peu froid ».

Je me lève, faisant disparaître d'un mouvement de main les animaux incandescents dans de petites étincelles. Tout le bar m'applaudit et sous l'ovation, je m'incline. Puis tout le monde retourne à ses activités. Je fouille une de mes poches. Tiens ! J'ai une petite idée… Je me retourne vers Amerlyllian…

- Voulez-vous tirer une carte ?

Je mélange un paquet de cartes et lui tend en éventail, face cachée. J'espère qu'elle aime le tarot…



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amerlyllian
❄ Sweet Snow Princess ❄
avatar

❄ Sweet Snow Princess ❄
Afficher infos
Messages : 235
Age : 23
Localisation : Ciudad Real, Espagne
Humeur : Changeante~♪

Feuille de personnage
Vie:
33/33  (33/33)
lv/LV: 7
Inventaire:

MessageSujet: Re: A la recherche de chaleur [pv Grillby]   Lun 29 Aoû - 23:04
Indéniablement, le propriétaire des lieux te pensait plus jeune mais il ne fut pas gêné de s'être trompé. Il n'y avait pas de quoi, non plus, même si ce n'était pas rare que les gens en soient surpris ou embarrassés s'ils croyaient que tu n'étais qu'une gamine, une adolescente. Tu étais habituée et tu avais parfaitement conscience de ce fait : tu ne faisais pas ton âge, physiquement. Du moins, pas en temps normal. Quand tu étais fatiguée, malade ou que tu portais des habits plus matures, c'était très différent. C'était comme voir comment tu avais grandi pendant plusieurs années en seulement quelques instants.  

Me déranger ? Je suis le tenancier du seul et unique bar du Monde Souterrain. Pensez-vous que aider mes clients et mes amis me dérange ? J'ai créé ce bar dans ce but… Aider ceux qui en ont besoin… Leur fournir un endroit où ils trouveront une aide, des conseils… te répondit-il, marquant une courte pause avant d'ajouter : Et une famille… Je peux profiter de nombreuses heures où je ne travaille pas pour vous apprendre à mieux maîtriser ce pouvoir. Mais cela ne reste que votre choix… En tout cas, sachez que ma porte reste ouverte si jamais vous avez encore « un peu froid ».

C'était un homme bien, Grillby.
Suite à ces mots, il se redressa avant de faire disparaître les animaux ignés d'un simple geste de main – et ce, sous les applaudissements des clients. Ton aîné s'inclina même, tandis que les clients retournaient aussitôt à leurs occupations. Tu ne lui répondis donc pas, du moins, pas directement. Tu lui avais uniquement sourit afin de le remercier pour son attention et son aide. Tu n'avais pas décliné sa proposition et, même s'il t'assurait le contraire, tu craignais de t'imposer.

Alors que tu comptais lui répondre, l’élémentaire de feu fouilla alors dans ses poches.
Et se tourna aussitôt vers toi… Tu le regardas, silencieusement.
Qu'avait-il en tête ?

Voulez-vous tirer une carte ? te demanda-t-il, mélangeant un jeu de tarot avant de te le tendre – ouvert en éventail.

Un nouveau sourire étira tes lèvres.
Tu adorais les arts divinatoires, c'était amusant et fascinant. De ce fait, tu regardas le tenancier au visage puis posas le lapin de givre sur la table afin qu'il ne te mouille pas quand il daignera de fondre. Ensuite, tu parcourus rapidement du regard le jeu de cartes…

Tu hésitas entre deux.
Deux cartes qui étaient complètement à l'opposé, l'une de l'autre.
Mais, finalement, tu pris celle qui se trouvait plus près de ta droite…

Tu tournas la carte, la montrant à Grillby.
Quelle arcane te réservait le Destin?



PrésentationLiensRps
❋ Voix normale ❋Thème ❋ Couleur : #cba6de
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azhentia-chronicles.eclipseforo.com/
Grillby
Gérant du Grillby's Bar
avatar

Gérant du Grillby's Bar
Afficher infos
Messages : 52
Localisation : Au Grillby's Bar...
Humeur : ...

Feuille de personnage
Vie:
15/15  (15/15)
lv/LV: 5
Inventaire:

MessageSujet: Re: A la recherche de chaleur [pv Grillby]   Mar 30 Aoû - 14:50



                  



A la recherche de chaleur






Can we change the grave that was dug for us ?
Or is this… The only path to take ?

- Voulez-vous tirer une carte ?

Je mélange un paquet de cartes et lui tend en éventail, face cachée. Le sourire aux lèvres, elle choisie la carte la plus à droite. Me voilà soulagé, elle a l'air d'apprécier ce genre de petit jeu. Personnellement, j'ai toujours été un assez grand fan de la divination par les cartes. Ne serais-ce que par leur design, c'est un jeu très intéressant et fascinant par sa symbolique… Mais les cartes que je lui tends sont des cartes que j'ai moi-même réalisé par rapport à l'histoire récente de notre race… L'histoire d'une petite fille…

Elle tire la carte et me la montre. Sur la carte, on voit une fleur possédant un visage pensif et au-dessus de cette fleur, le spectre d'un enfant-monstre, semblant tomber du haut de la carte. Et sur le bas de la carte, une inscription… « The Hanged-Man ». L'Homme Pendu. Je prends la carte entre ses mains et la contemple. Ma voix prends un air très solennel.

- Le Pendu. Un homme se pendant tête en bas, à la recherche d'abnégation… Cette carte (comme toutes les cartes du Tarot) à plusieurs sens. Principalement, elle représente l'impuissance, l'incapacité. Elle est la personnification de l'expression « être pieds et poings liés ».

Je me retourne vers Amerlyllian et lui tend la carte. L'interprétation que je viens d'en faire n'est pas très rassurante, mais je connais son sens caché… J'attends qu'elle saisisse la carte pour continuer.

- Certains l'interprètent comme une critique personnel, mais son vrai sens se révèle de biens des manières… Elle peut aussi dire qu'il est nécessaire d'abandonner quelque chose pour avancer… C'est une carte symbolisant la méditation et la réflexion sur soi. Mais comme Le Pendu voit les choses à l'envers, on peut aussi dire que face à un problème, il faut peut-être changé de perspective, d'angle de vue, prendre du recul, de la hauteur… Enfin vous avez compris…

Je reprends la carte d'entre ses mains et la remet dans mon paquet, que je remets dans ma poche. Je me tourne pour m'en aller et tout en m'éloignant, je parle assez fort pour qu'en m'éloignant, elle puisse continuer à m'entendre.

- Peut-être que cette carte vous symbolise… Peut-être qu'elle me symbolise… Quoiqu'il en soit, sachez bien ceci… Rien n'est jouer d'avance, nous pouvons toujours changer la tombe qui a été creusé pour nous… Ou pas…

Ces derniers mots, je les ai chuchoté… Je peux me montrer assez défaitiste certaines fois. Et je n'ai pas envie que mes remarques pessimistes effacent son si joli sourire. Je retourne ainsi à mon travail. Un client m'appelle depuis un petit moment. Je dirais au revoir à cette hybride au moment où elle sortira du bar. Je repense à Fuku et à Heats. Quelqu'un d'autre à gérer hein ? J'ai toujours aimé m'occuper des gens. Leur apprendre la magie est aussi mon travail, en tant qu'aîné. Qui sait, peut-être qu'ainsi, je payerai la dette que je te dois… Hein… Gaster…



© Code by Veronica Ribecca

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amerlyllian
❄ Sweet Snow Princess ❄
avatar

❄ Sweet Snow Princess ❄
Afficher infos
Messages : 235
Age : 23
Localisation : Ciudad Real, Espagne
Humeur : Changeante~♪

Feuille de personnage
Vie:
33/33  (33/33)
lv/LV: 7
Inventaire:

MessageSujet: Re: A la recherche de chaleur [pv Grillby]   Sam 10 Sep - 22:11
La carte que tu tiras, était le Pendu.
Tu connaissais les arcanes, tu aimais les jeux divinatoires et tu avais un tarot, chez toi. Il était fait maison, tu avais dessiné toi-même les cartes, le personnalisant tout comme celui-ci semblait l'avoir été. Après, chaque personne lisait et interprétait différemment les cartes. Bien que, pour toi, le Pendu n'ait jamais été une très bonne carte, la dualité qu'il représentait t'illustrait plus ou moins, actuellement. Et Grillby savait comment faire que cette carte ne te semble aussi mauvaise que d'habitude. Il faut dire que c'était rare que tu la tires et, généralement, ce n'était pas pour te dire du bon… D'ailleurs, quelque chose t'inquiétait…

Quelque chose pouvait avoir lieu, bientôt.
Quelque chose qui limitera tes choix…

Le Pendu. Un homme se pendant tête en bas, à la recherche d'abnégation… Cette carte (comme toutes les cartes du Tarot) à plusieurs sens. Principalement, elle représente l'impuissance, l'incapacité. Elle est la personnification de l'expression « être pieds et poings liés ». commença l’élémentaire de feu, d'un air solennel. Ensuite, il se tourna vers toi, te tendant ta carte. Tu le regardas lui, quelques instants, avant de prendre l'arcane majeure entre tes doigts – soigneusement. Certains l'interprètent comme une critique personnelle, mais son vrai sens se révèle de bien de manières… Elle peut aussi dire qu'il est nécessaire d'abandonner quelque chose pour avancer… C'est une carte symbolisant la méditation et la réflexion sur soi. Mais comme Le Pendu voit les choses à l'envers, on peut aussi dire que face à un problème, il faut peut-être changé de perspective, d'angle de vue, prendre du recul, de la hauteur… Enfin vous avez compris…

Cet éventuel problème, ce dilemme face auquel tu risques bientôt de te retrouver pourrait ne pas être aussi nuisible qu'il en avait l'air mais il ne demeurait pas moins un danger, car, si bien qu'il est dit, le Pendu voit les choses sous un autre angle, tu  pourrais manquer de prudence… Tu pourrais être privée de ta prévoyance, de ta capacité d'anticiper quelque chose ou quelqu'un puisque quelqu'un de différent semblait se trouver sous l'enfant, dans l'illustration de cette carte.

La prudence est de mise, Amy.
Tu ne peux te permettre d'erreurs, si jamais un danger te guettait. Cela pourrait toucher tes proches et tu n'y tenais absolument pas : tu refusais de nuire à ceux que tu aimais… Le Pendu subit, le Pendu ne choisit pas de se trouver à l'envers. Il est influé par quelqu'un d'autre, un agent externe et, qui, dans ce cas, s'avère être inconnu, pour toi.

Grillby reprit la carte alors, la rangeant dans le paquet – qu'il remit aussitôt dans sa poche. Sous le regard interrogatif de ton ami Gabriel, il se détourna de vous et s'éloigna. Gabby vous regarda à tours de rôles, tu semblais pensive. Tu ne t'inquiétais pas d'avance, mais tu n'avais pas eu un bon pressentiment en recevant cette carte. Tu avais senti quelque chose de plus important et plus grave que d'habitude. Qu'était-ce, au juste ?

Tout en s'éloignant, le tenancier haussa la voix…
Il s'adressa une dernière fois à toi.

Peut-être que cette carte vous symbolise… Peut-être qu'elle me symbolise… Quoiqu'il en soit, sachez bien ceci… Rien n'est joué d'avance, nous pouvons toujours changer la tombe qui a été creusée pour nous…

Ceci, par contre, n'était pas pour le moins rassurant.
Tu n'étais pas quelqu'un de particulièrement optimiste mais tu étais loin d'être pessimiste et tu savais parfaitement quand est-ce que quelque chose allait mal tourner. Tu en avais le don et cette carte n'avait été que le déclic : c'était un avertissement.

Ainsi, toujours plongée dans tes pensées, tu finis ton chocolat chaud, tout en écoutant une anecdote de Gabby. Apparemment, durant la semaine, il avait vécu quelque chose d'étrange, d'aussi drôle qu’énervant avec des humains qui avaient trop picolé – tu ne l'écoutais qu'à moitié, certes, mais tu avais retenu l'essentiel : il aurait songé à répondre à ces ivrognes  mais opta plutôt pour les ignorer et, au moment au où l'un d'entre eux voulu se précipiter sur lui, il glissa et renversa ses potes – suite à quoi ton ami rit à s'en arracher la mâchoire, insulté de paillasson et menacé d'être transformé en manteau, entre autres. Apparemment, il ne pouvait pas arrêter de rire et de se moquer d'eux. Et, il en riait encore.

Nonobstant, il ne rit pas longtemps, te voyant si sérieuse, ton sourire manquait de s'effacer et ton regard s'était perdu dans le vague. Il passa à nouveau un bras autour de tes épaules afin de t'attirer contre lui, frottant l'un de tes bras chaleureusement – il tentait de te redonner le sourire et de te sortir des marais de ton esprit. En revenant à la réalité, tu lui adressas un petit sourire pour le rassurer : tu allais bien, mine de rien. Il fallait que tu le montres, que tu chasses son inquiétude. Il n'avait pas besoin de s'inquiéter inutilement à ton égard.

Vous avez passé deux heures de plus ensemble, papotant dans le Grillby's – tu partis avant lui et il refusa que tu payes ta boisson : il t'y invitait. Tu devais travailler, demain et tu commençais assez tôt puisque vous deviez faire des Cinnamon Bunnies – et ça, ça prenait pas mal de temps, malgré tout. La patte était délicate à faire et il lui fallait beaucoup de repos. Toi aussi, tu avais besoin de te reposer, Lys. Tu n'as pas dormi des masses… En tout cas, avant de quitter les lieux, tu cherchas le propriétaire du regard, esquissant un mince sourire - tu le remerciais silencieusement pour ses attentions ; tu n'oubliais point sa proposition, tu allais y réfléchir.

Dès que tu fus chez toi, tu te laissas tomber sur le lit.
A nouveau pensive, tu ne pouvais t’empêcher de songer à ce qui pourrait bientôt arriver.



PrésentationLiensRps
❋ Voix normale ❋Thème ❋ Couleur : #cba6de
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://azhentia-chronicles.eclipseforo.com/
Contenu sponsorisé


Afficher infos

MessageSujet: Re: A la recherche de chaleur [pv Grillby]   
Revenir en haut Aller en bas
 

A la recherche de chaleur [pv Grillby]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PAM GENTIL CANICHE ABRICOT 9 ANS recherche fa dans le 13
» recherche amie
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» vendredi 7 août 2009 SALAIRE MINIMUM, CHALEUR MAXIMUM
» recherche un ami
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Undertale Heart :: Les souterrains :: Snowdin :: Snowdin-